Voile 

Adrien Hardy et Thomas Ruyant vainqueurs de la Transat AG2R

Adrien Hardy et Thomas Ruyant ont remporté la 14e édition de la Transat en double après 18 jours 11 h 48' 22'' de course. Soit 1 jour 10 h 36' 08'' de moins que le record de Kito de Pavant et Pietro d'Ali en 2006.
Une revanche pour Hardy qui, il y a deux ans, avait tout perdu à quelques milles de Gustavia alors qu'il était en tête avec son équipier de l'époque Vincent Biarnès. Un coup de maître pour Ruyant qui remporte, dès sa première participation, l'épreuve. Sébastien Simon - Morgan Lagravière et Gildas Magé - Nicolas Troussel sont attendus, respectivement en 2e et 3e position. 

Bermudes 1000 Race- Douarnenez Cascais

Le 9 mai prochain, à 11 heures, sera donné le coup d’envoi de la Bermudes 1000 Race – Douarnenez Cascais. Six IMOCA s’élanceront de Douarnenez pour rallier Cascais, au Portugal, via le célèbre phare du Fastnet, au sud du l’Irlande. Un parcours de 1000 milles, qualificatif pour la  Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018.
Cette nouvelle course au large est organisée par Sea to See en partenariat avec la classe IMOCA et avec les soutiens de la marque Bermudes, de la ville de Douarnenez, du Conseil Départemental du Finistère et du Yacht Club de Cascais. Dans les rangs, six 60 pieds IMOCA et sept grands marins : Paul Meilhat (SMA), Sam Davies (Initiatives Cœur), Manuel Cousin (Groupe Setin), Fabrice Amedeo (Newrest – Art & Fenêtres), Louis Burton (Bureau Vallée) mais aussi Damien Seguin et Jean Le Cam (Groupe Apicil).

Banque Populaire IX réparation de plateforme et nouveau mât avant la fin de l'été

Le porte-conteneur Philemon (158 mètres) a accoster à Kergroise avec, à son bord, le maxi-trimaran "Banque Populaire IX" d’Armel Le Cléac’h. Après son chavirage, le 14 avril, au large des côtes marocaines, et l’hélitreuillage de l’équipage, le trimaran volant de 32 mètres avait été remorqué jusqu’à Casablanca. Objectif affiché par le skipper et son team : être sur la ligne de départ de la Route du Rhum le 4 novembre à Saint-Malo.
L’opération de déchargement s’est effectuée dans l’après-midi une fois que les conditions météo se sont améliorées car il y avait un peu de vent. Le Maxi Banque Populaire IX a été mené à son ponton pour le nettoyer. Vendredi matin convoyage en direction de Vannes et du chantier Multiplast qui va s’occuper de réparer la plateforme. Parallèlement à la réparation du trimaran, la construction d’un nouveau mât devrait débuter dans le chantier Lorima, afin de permettre au Maxi Banque Populaire d’être de retour sur l’eau avant la fin de l’été. 

Transat AG2R La Mondiale ils remettent leur titre en jeu

Premier grand rendez-vous de la saison figariste, la Transat AG2R La Mondiale prend son envol ce dimanche, de Concarneau. Dix-neuf duos de marins au départ de la 14e édition, dont un qui détonne au milieu des jeunes et nouvelles têtes figaristes. Sortes de « vieux crabes » du circuit, qu’ils écument depuis de longues années, Erwan Tabarly (43 ans) et Thierry Chabagny (46 ans) remettent leur titre en jeu à bord du bateau Armor Lux-Gedimat. Une grande première pour la transatlantique à armes égales qui n’a jamais vu depuis sa création en 1992 un tandem vainqueur à Saint-Barthélemy retenter sa chance deux ans plus tard.

L'IMOCA Groupe Sétin inauguré

L’IMOCA Groupe Sétin a été inauguré aux Sables d’Olonne devant un public nombreux et en présence de son skipper Manuel Cousin, de Eric Sétin, PDG de Groupe Sétin, et de l’ensemble des partenaires du projet Energie Globe 2018/2021.

Damien Seguin au départ de la Route du Rhum

Le Groupe APICIL et la Mutuelle Intégrance, membre du Groupe APICIL et spécialiste des personnes handicapées et dépendantes, ont décidé d’accompagner Damien Seguin dans son prochain défi : La Route du Rhum sur un IMOCA. 

Enda O’Coineen et le Souffle du Nord Team Ireland au bout de leurs rêves !

enda

Enda O’Coineen, 63 ans, skipper et ambassadeur des équipes Le Souffle du Nord et Team Ireland - qui avaient dû abandonner leur Vendée Globe - vient de boucler son Tour du Monde à la voile ! Grâce à cette belle aventure, le navigateur entre dans l’histoire maritime de son pays, l’Irlande. Le marin aura mis 65 jours entre la Nouvelle-Zélande et les Sables d’Olonne pour enfin boucler, hors course, son parcours en solitaire. Mais aussi en solidaire, car l’association Le Souffle du Nord en a profité pour mobiliser sa communauté, et convertir les 13 000 milles du trajet en autant de symboles d’engagements solidaires. Une belle preuve du dynamisme des nordistes en matière d’actions utiles. Le Souffle du Nord poursuit son ambition et annoncera ses perspectives le 17 avril dans sa région.

La Golden Globe Race renaît en 2018 départ des Sables d'Olonne

Les Sables d'Olonne, qui accueillent le Vendée Globe tous les 4 ans, sera la ville départ et arrivée de la Golden Globe Race 2018. Cette course autour du monde en solitaire sans escale, créée en 1968, célébrera son 50ème anniversaire le 1er juillet prochain. Le port des Sables recevra pendant deux semaines la flotte des participants.

La Solitaire Urgo Le Figaro s'achèvera en Vendée à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée) sera ville arrivée dans la course à la voile de la prochaine Solitaire Urgo Le Figaro. Le port a déjà été ville étape à plusieurs reprises. La Solitaire Urgo Le Figaro s’achèvera à la mi-septembre 2018. 

Par le passé en Vendée, les ports des Sables d’Olonne, de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et de Port-Bourgenay ont déjà accueilli cette prestigieuse classique à la voile où les arrivées se jouent parfois à quelques poignées de secondes.

Repositionnée depuis quelques années au mois de juin, la course à la voile est cette année décalée sur août et septembre en raison d’un calendrier sportif chargé, notamment la coupe du monde de football.

Coupe de l'América nouvelles règles pour 2021

Team New Zealand détenteur du trophée de la Coupe de l’America a officialisé, dans la nuit le protocole et les nouvelles règles de la prochaine compétition en 2021. La Coupe de l’America revient, comme annoncé au monocoque. Il mesurera 75 pieds (22,80 m), un AC 75, sera un bateau puissant et sportif, muni de foils. Les détails de la jauge seront publiés fin novembre. Il accueillera entre 10 et 12 équipiers. L’épreuve se déroulera toujours sous la formule du match racing (un contre un).Les bateaux, du moins leur coque, au nombre de deux au maximum, devront être construits dans les pays de chaque défi. La mise à l’eau du premier bateau construit par chaque pays est fixée au 31 mars 2019, et pas avant, si 2e il y a, pas avant le 1er février 2020.Hormis les sites de construction, des coques, la règle de la compétition oblige désormais à ce que 20 % ou 3 navigateurs, par bateau, soit de la nationalité du défi. Les challengers series auront lieu à Auckland entre janvier et mars 2021. Mais le lieu de la finale de la Coupe n’est pas encore déterminé. Il pourrait s’agir de l’Italie en accord avec le représentant des challengers (challenger of record) qu’est Luna Rossa et du sponsor de la coupe qui est désormais le groupe Prada, qui a acquis les droits
La transatlantique à la voile Lorient-Les Bermudes-Lorient partira de Lorient La Base au printemps 2019, 40 ans après sa première édition. 
 
Deux ans après le succès de l'étape française de la Volvo Ocean Race 2015, Lorient Agglomération renoue avec la course transatlantique mythique Lorient-Les Bermudes-Lorient.
 
Cette nouvelle édition, proposée au territoire par Lorient Grand Large, l'association en charge de l'animation du seul port entièrement dédié à la course au large dans le monde, le site de Lorient La Base,  partira au printemps 2019, et se courra en équipage sur un sprint équivalent à deux transatlantiques. Elle sera ouverte aux multicoques Ultim, qui l’ont inscrite à leur calendrier, et les autres classes sont les bienvenues.  
 
Il était légitime pour Lorient Agglomération d'inscrire sur son territoire une course mettant en scène les Ultim, les machines à vent les plus rapides de la planète, véritables bijoux de technologies et de rêves de 32 mètres de long, ainsi que les flottes multicoques et monocoques des autres classes qui font la diversité et la richesse de la course au large. Tous ces bateaux sont pour la plupart conçus et basés au cœur de la « Sailing Valley », territoire qui rassemble 80 % des compétences techniques et sportives de la course au large française, qui s'étend entre Brest et Vannes et dont Lorient est l'épicentre. Lorient abritait ainsi onze des concurrents du dernier Vendée Globe et ce sont trois multicoques Ultim qui ont déjà établi leur quartier à Lorient. 

Quoi de plus emblématique que de relancer une des courses qui a marqué le développement de la course au large en France, au même titre que la Route du Rhum, pour mettre en valeur tous les savoir-faire et compétences dont le Morbihan et la Bretagne recèlent et qui permettent à tous ces bateaux de course, bourrés de technologies de pointes et d'innovations, de s'élever désormais au-dessus des océans. 
 
En 1979, la première édition de la Lorient-Les Bermudes-Lorient fut un énorme succès populaire. La victoire s’était jouée dans les derniers milles, aux portes de la rade de Lorient, pour 5 minutes et 42 secondes après plus de 34 jours de mer. 
 
En 2019 c'est en une douzaine de jours que les bateaux les plus rapides devraient parcourir les 5 780 milles de course. 
 
L’avis de course sera dévoilé en décembre prochain au salon nautique à Paris. 

Le trophée des multicoques va renaître

Créé en 1980, le Trophée des Multicoques à l’initiative de Marc Guillemot et de Dominic Bourgeois, va renaître fin août 2018 pour rassembler le maximum de voiliers à multiples coques à un peu plus de deux mois du départ de la Route du Rhum.