Voile 

La Solitaire Urgo Le Figaro Sebastien Simon enfonce le clou

Il n’a pas été aux avant-postes comme à son habitude, mais il a assuré sa place de leader au classement général : Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) aura donc rempli son contrat en gagnant deux étapes (2ème et 3ème) et en s’imposant au classement général avec 16 minutes et 9 secondes d’avance sur son dauphin. Un dauphin percutant lui aussi puisque Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire) s’adjugeait la première et la dernière étape…

La Solitaire Urgo Le Figaro s'achèvera en Vendée à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée) sera ville arrivée dans la course à la voile de la prochaine Solitaire Urgo Le Figaro. Le port a déjà été ville étape à plusieurs reprises. La Solitaire Urgo Le Figaro s’achèvera à la mi-septembre 2018. 

Par le passé en Vendée, les ports des Sables d’Olonne, de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et de Port-Bourgenay ont déjà accueilli cette prestigieuse classique à la voile où les arrivées se jouent parfois à quelques poignées de secondes.

Repositionnée depuis quelques années au mois de juin, la course à la voile est cette année décalée sur août et septembre en raison d’un calendrier sportif chargé, notamment la coupe du monde de football.

Coupe de l'América nouvelles règles pour 2021

Team New Zealand détenteur du trophée de la Coupe de l’America a officialisé, dans la nuit le protocole et les nouvelles règles de la prochaine compétition en 2021. La Coupe de l’America revient, comme annoncé au monocoque. Il mesurera 75 pieds (22,80 m), un AC 75, sera un bateau puissant et sportif, muni de foils. Les détails de la jauge seront publiés fin novembre. Il accueillera entre 10 et 12 équipiers. L’épreuve se déroulera toujours sous la formule du match racing (un contre un).Les bateaux, du moins leur coque, au nombre de deux au maximum, devront être construits dans les pays de chaque défi. La mise à l’eau du premier bateau construit par chaque pays est fixée au 31 mars 2019, et pas avant, si 2e il y a, pas avant le 1er février 2020.Hormis les sites de construction, des coques, la règle de la compétition oblige désormais à ce que 20 % ou 3 navigateurs, par bateau, soit de la nationalité du défi. Les challengers series auront lieu à Auckland entre janvier et mars 2021. Mais le lieu de la finale de la Coupe n’est pas encore déterminé. Il pourrait s’agir de l’Italie en accord avec le représentant des challengers (challenger of record) qu’est Luna Rossa et du sponsor de la coupe qui est désormais le groupe Prada, qui a acquis les droits
La transatlantique à la voile Lorient-Les Bermudes-Lorient partira de Lorient La Base au printemps 2019, 40 ans après sa première édition. 
 
Deux ans après le succès de l'étape française de la Volvo Ocean Race 2015, Lorient Agglomération renoue avec la course transatlantique mythique Lorient-Les Bermudes-Lorient.
 
Cette nouvelle édition, proposée au territoire par Lorient Grand Large, l'association en charge de l'animation du seul port entièrement dédié à la course au large dans le monde, le site de Lorient La Base,  partira au printemps 2019, et se courra en équipage sur un sprint équivalent à deux transatlantiques. Elle sera ouverte aux multicoques Ultim, qui l’ont inscrite à leur calendrier, et les autres classes sont les bienvenues.  
 
Il était légitime pour Lorient Agglomération d'inscrire sur son territoire une course mettant en scène les Ultim, les machines à vent les plus rapides de la planète, véritables bijoux de technologies et de rêves de 32 mètres de long, ainsi que les flottes multicoques et monocoques des autres classes qui font la diversité et la richesse de la course au large. Tous ces bateaux sont pour la plupart conçus et basés au cœur de la « Sailing Valley », territoire qui rassemble 80 % des compétences techniques et sportives de la course au large française, qui s'étend entre Brest et Vannes et dont Lorient est l'épicentre. Lorient abritait ainsi onze des concurrents du dernier Vendée Globe et ce sont trois multicoques Ultim qui ont déjà établi leur quartier à Lorient. 

Quoi de plus emblématique que de relancer une des courses qui a marqué le développement de la course au large en France, au même titre que la Route du Rhum, pour mettre en valeur tous les savoir-faire et compétences dont le Morbihan et la Bretagne recèlent et qui permettent à tous ces bateaux de course, bourrés de technologies de pointes et d'innovations, de s'élever désormais au-dessus des océans. 
 
En 1979, la première édition de la Lorient-Les Bermudes-Lorient fut un énorme succès populaire. La victoire s’était jouée dans les derniers milles, aux portes de la rade de Lorient, pour 5 minutes et 42 secondes après plus de 34 jours de mer. 
 
En 2019 c'est en une douzaine de jours que les bateaux les plus rapides devraient parcourir les 5 780 milles de course. 
 
L’avis de course sera dévoilé en décembre prochain au salon nautique à Paris. 

Le trophée des multicoques va renaître

Créé en 1980, le Trophée des Multicoques à l’initiative de Marc Guillemot et de Dominic Bourgeois, va renaître fin août 2018 pour rassembler le maximum de voiliers à multiples coques à un peu plus de deux mois du départ de la Route du Rhum.