Sein infos

Trésors du breton de l'ile de Sein
Le breton parlé à l’île de Sein est resté bien vivant jusqu’à nos jours, mais il n’avait été que fort peu étudié jusqu’ici. Si le breton de l’île est bien entendu proche de celui du Cap-Sizun, il comporte de nombreuses particularités comme celui de partager certains traits typiques avec le breton du Léon, et surtout de présenter de nombreux archaïsmes qui en font un parler unique.
Cet ouvrage, consacré au vocabulaire — plus de 2 600 entrées —, illustré de très nombreux exemples recueillis auprès des Sénans, permet au lecteur d’aller à la découverte de la richesse de la langue populaire et de la saveur du langage figuré, dans un environnement maritime exceptionnel, celui du bout du monde.
Christian Fagon a enseigné le breton en collège et lycée pendant de nombreuses années, et Yann Riou, professeur de mathématiques à l’ISEN-Brest, est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés au breton parlé et à la culture maritime.

Le pain aux algues de Sénans
Privés de boulangerie depuis 26 ans, les Senans ont retrouvé le plaisir de manger du pain frais. Stéphane le Golvan un habitant de l'ïle a décidé de faire revivre l'ancien fournil du grand père de sa femme, aidé en cela par Michel Izard de la maison du boulanger à Lannilis qui l'a formé à ce métier. http://videos.tf1.fr/jt-13h/l-ile-de-sein-retrouve-son-boulanger-7333772.html


Le coiffeur vient deux jours par mois
Mikaël Donnars coiffeur à Pont-Croix vient deux jours par mois sur l'ile. Il débarque avec sa valise à roulettes tout terrain et commence la tournée, qu'il a pris soin d'organiser auparavant par téléphone. Sa clientèle est très fidèle et de tous âges, et pour lui c'est son bol d'air.