Belle-Ile infos

Belle-Ile l'office du tourisme obtient sa subvention
Un débat s'est instauré sur la subvention de l'office de tourisme, qui demande 6.000 € de plus en vue d'assurer la qualité de service demandée par les élus (classement en 1r e catégorie). La CCBI octroyait la somme de 214.900 €. Des voix se sont élevées pour défendre l'aspect économique du tourisme. La qualité du travail de l'office et son investissement au sein des organismes continentaux ont été reconnus. Après un vote à bulletin secret (treize pour les 6.000 €, six pour le maintien alloué, un nul et un blanc) la somme supplémentaire de 6.000 € a été accordée, soit un total de 220.900 € pour l'office de tourisme.

Belle-Ile bus 
Belle-Ile Bus est un service de transport public. Une compétence que la communauté de communes (CCBI) assure depuis 2000. Il dessert la plupart des villages, hébergements et sites touristiques, les plages et les lieux d'activité de plein air d'avril à la Toussaint. Le service a été ajusté en fonction du calendrier des vacances scolaires. La moyenne saison concernera la période du samedi 11 avril au vendredi 10 juillet, puis du lundi 24 août au dimanche 20 septembre. La haute saison : celle du samedi 11 juillet au dimanche 23 août. Les quatre lignes seront ouvertes avec quatre bus de 40 places. L'arrière-saison couvrira, quant à elle, la période du lundi 21 septembre au mercredi 30 septembre, puis du samedi 17 octobre au dimanche 1e r novembre.

La CCBI aide aux projets des jeunes
1.000 € pour aider les jeunes à financer leurs projets : tel est le coup de pouce, proposé depuis 2009 par la Communauté de communes de Belle-Ile (CCBI), aux 12-25 ans qui souhaitent monter une action à vocation éducative, humanitaire, touristique ou de loisirs. Objectifs de cette opération, prévue jusqu'en 2016 : « Soutenir les initiatives et projets de jeunes, encourager la création de Junior association, terreau de futures associations avec des citoyens actifs, et permettre aux jeunes d'expérimenter l'argumentation d'un projet devant d'autres personnes ». Les jeunes, sollicitant une bourse aux projets, doivent être constitués en Junior association (ou en cours de création) ou faire partie d'une association disposant d'un compte en banque. Le dossier, qui est en ligne sur le site Internet de la CCBI, est à transmettre au service jeunesse, qui fera suivre aux élus référents.

Taxe de séjour à Belle-Ile
La communauté de communes de Belle-Ile a voté la modification des tarifs des taxes de séjour à compter du 1er mars. Cette décision prend en compte la réforme de la loi de finances 2014 pour 2015. De nouveaux plafonds ont été mis en place. Les meublés de tourisme et les hôtels non classés font l'objet d'une catégorie plafonnée, les villages vacances de nouveaux plafonds et les chambres d'hôtes, en baisse, deviennent plafonnés.
Les campings un et deux étoiles : 0,20 € la nuitée, trois étoiles 0,50 € ; quatre étoiles : 0,55 €. Mobile home et chalets sur camping : 0,50 €. Auberges de jeunesse, gîtes d'étapes, hébergements collectifs et communaux : 0,40 €. Villages vacances et meublés dans villages vacances de une à cinq étoiles : 0,75 €. Ports de plaisance par bateau et nuitée : 0,20 €. Chambres d'hôtes ou chez l'habitant : non classée, 0,40 € ; un épi ou clé ou étoile 0,50 € ; de deux à quatre clés, épis, ou étoiles 0,75 €. Meublés et gîtes : non classé, 0,40 € ; un épi ou clé ou étoile 0,50 € ; deux épis ou clés ou étoiles 0,75 € ; trois épis ou clés ou étoile 1,20 € ; quatre clés, épis, ou étoiles 1,40 €. Hôtel : non classé et une étoile 0,50 € ; deux étoiles 0,75 € ; trois étoiles 1,20 € ; quatre étoiles 1,40 €. Ce nouveau tarif de la taxe sera perçu en 2015 pour la période du 1e r mars au 31 décembre. A compter de 2016, la taxe sera calculée à compter du 1e r janvier et pour l'année, à verser entre le 15 octobre et au plus le 1er décembre.
Sont exonérés les mineurs de moins de 18 ans, les titulaires d'un contrat de travail saisonnier employés dans la commune, les personnes bénéficiant d'un hébergement d'urgence ou temporaire, celles qui occupent des locaux dont le loyer est inférieur à un montant fixé par le conseil. Mais des exonérations sont supprimées : famille nombreuse, porteurs de chèques vacances, handicapés ou mutilés de guerre, bénéficiaires d'aides sociales, fonctionnaires en déplacement...

Locmaria maison en carton prototype visitable
A travers la mise en place de l'Agenda 21 sur la commune de Locmaria avec le CPIE-Maison de la Nature, Nicole et Alain Lenoble ont fait un pari fou : construire une maison en carton. Après dix jours de chantier le résultat est là. Il est posssible de visiter cette maison écologique. Ce principe constructif, sans agrément à ce jour, reste un prototype.

Cette maison en carton, première en France est bâtie dans le prolongement d'une maison en pierre traditionnelle.

Les plaques de cellulose alvéolaire proviennent d'une cartonnerie du Nord. Ces plaques de 20 centimètres d'épaisseur sont assemblées et enchâssées en force autour d'une ossature en bois. Solides et légères, les plaques sont performantes en termes de qualité thermique.Le procédé a été mis au point par Terra Nova, une entreprise de Guérande (Loire-Atlantique). Le chantier de construction n'a produit aucun déchet et na pas nécessité d'eau. Le sol de la maison est constitué d'une chape de béton, mais le plancher de l'étage est également en carton. La nouvelle maison de 90 mètres carrés respecte le paysage local lucarne en chien assis et corniche de rigueur. Prix de revient 60 000 € contre le double en béton. Les chambres d'hôtes de la maison seront équipées des meubles en carton conçus par la propriétaire. Les artisans de « La charpente thouarsaise » de Thouars, ont été chargés de la conception, la construction ossature et charpente, et ceux des Ets Alain-Lemonnier de Doué La Fontaine pour la couverture. Pour se rendre compte de la réalisation il suffit de venir voir en prenant rendez-vous tel: 02.97.31.73.3


Bangor du Haut de Goulphar
Le grand phare de Goulphar à Kervilahouen est devenu un lieu incontournable. Cet ouvrage conçu par Fréhel mesure 52 m, et son sommet est à 92 m au-dessus du niveau de la mer. Son édification s'est faite de 1826 à 1835 avec son allumage en 1836. Il est automatisé depuis 2000. La structure de la tour est conçue pour osciller légèrement. Il compte 247 marches à gravir, attention aux cardiaques. Du haut de son balcon on découvre l'île autrement. L'accès est limité à dix-neuf personnes, pour combler l'attente, une exposition permanente a été installée au rez-de-chaussée.


Sauzon visite chez Sarah Bernhardt
«La première fois que je vis Belle-Ile, je la vis comme un havre, un paradis, un refuge. J'y découvris à l'extrémité la plus venteuse un fort, un endroit spécialement inaccessible, spécialement inhabitable, spécialement inconfortable et qui, par conséquent, m'enchanta.»

Le service Espaces naturels de la communauté de communes de Belle-Ile-en-Mer propose, des visites guidées au Fortin de Sarah Bernhardt, sur le site remarquable de la pointe des Poulains. Le sentier conduit jusqu'au fortin, ce bâtiment dont Sarah Bernhardt s'éprit et où elle fit entrer la lumière en creusant de vastes baies et qu'elle transforma en une chaleureuse résidence. «Le fort de Belle-Ile fut un des endroits les plus exquis de mon existence. Et un des plus confortables, moralement parlant», disait-elle. Vestibule, salon, bureau, chambres, l'intimité des lieux a été minutieusement recréée, à partir de neuf photos. Dans la villa, Lysiane, la petite-fille de Sarah Bernhardt, prend la parole pour guider le visiteur. Le texte est inspiré de son livre de souvenirs, publié en 1945, ainsi que de ceux du compositeur Reynaldo Hahn, grand ami de Sarah Bernhard, et dit par Fanny Ardant.


Les Pommes insulaires
Depuis 2002, la Maison de la nature répertorie les pommiers insulaires et détermine les variétés. Ce qui a permis de retenir près de 80 variétés de pommes à couteau. Dans les vergers insulaires se trouvent des variétés régionales, comme la « pomme de fer », la « pomme coing », le « radeau », le « gros pigeonnet », la « Sainte-Anne » ou le « teint frais ». Et aussi de nombreuses pommes à cidre, la Maison de la nature en a classé plusieurs espèces dont la « Guillevic », la « Launette », le « gros pied » et la « Saint-Sauveur ». A quand une cidrerie sur l'ile pour commercialiser leur transformation? Certaines variétés non répertoriées par le CPIE, ont été récoltées sur l'île mais les spécialistes n'ont pu les nommer.