Iles et Rias de Bretagne infos

Dernière modification le 20 décembre 2014


Y ' A   S K I F F   D E   G É R A R D   C A B O N   D É D I C A C E   À   O U E S S A N T 

Ce samedi 20 décembre, de 10h30 à 12h, Gérard Cabon sera présent à Ouessant Presse pour la dédicace de "Y'a Skiff ! L'abécédaire du parler de l'Arsenal".Une compilation de toutes les expressions de l'Arsouille illustrée par Nono, c'est une sacrée bonne idée ! L’Arsenal, une institution brestoise ! Gérard Cabon y a passé toute sa carrière, ce fut un savant mélange de travail, de solidarité et d’amusement. Jamais il ne se séparait de son carnet dans lequel il notait avec malice les expressions qu’il entendait au fil des conversations. Et pour que « ça n’aille pas à perdre », il a plongé dans ses souvenirs et ses papiers pour faire surgir cette mémoire du parler de l’Arsenal. Au fil de son abécédaire, on découvre ainsi la définition d’un amélioré, on apprend ce qu’est un « anthracite véliplanchiste », ou la composition de la tisane des trois chapeaux. On fait la connaissance de Tex Tone et de la Mère Casse-Bites. On note aussi l’affection particulière que nourrissaient les ouvriers pour la Jeanne d’Arc. Pour elle, sans aucun doute, ils peuvent « lever leur dos » ! Ici sont répertoriées les expressions fleuries des ti-zefs ! Celles que Nono a pris plaisir à souligner d’un trait qui croque avec humour et tendresse les ouvriers de l’Arsouille.


G R O I X   L A N C E M E N T   D U   H A T O U P   N °   3 


La sortie du Hatoup n° 3 au Musée de Groix a eu lieu en présence du Père Guillemot, qui va fêter ses 101 ans cette année, qui fut une cheville ouvrière du breton au sein du cercle, de Nolwen Monjarret, la fille de Polig Monjarret et de nombreuses dames qui ont fait partie du Cercle Jean-Pierre Calloch.

Sur l'île de Groix, c'est lors d'une transition difficile, en pleine disparition de l'économie thonière, qu’est né le cercle Jean Pierre Calloch en 1951. Cet ouvrage a été réalisé pour témoigner des riches heures du cercle pour un public passionné et nostalgique. Polig Monjarret, qui fut l'un des principaux acteurs du renouveau de la culture bretonne venait, à l'époque, donner des cours de danse aux jeunes filles du cercle. Annette Tonnerre, fut l'une des principales animatrices avec Monique Davigo et Francine Savouret. Les jeunes filles du cercle de Groix furent conviées à de nombreuses manifestations : le parc de Versailles, Vichy, Evian, Paris, Royan et dans toute la Bretagne. Jeanne Gravellat-Etesse la directrice du cercle veillait à tout.

Dans son discours Jacques BihanConseiller délégué chargé de la Culture, du patrimoine et de l'Ecomusée a mis l'accent sur le travail de la conservatrice Sylvie San Quirce. Il a salué Annette Tonnerre qui a donné de son temps pour livrer ses souvenirs lors de nombreuses séances enregistrées et qui a confié les archives du cercle pour permettre la parution de ce numéro consacré« Au coeur du renouveau culturel breton le cercle celtique Jean-Pierre Calloch de l'île de Groix 1953-1964 ». Ont été remercié pour leur travail au sein de la Société des Amis du Musée de Groix Annette Tonnerre et Catherine Le Goff.

Annette Tonnerre a rappelé comment était né le cercle et l'accueil qui était réservé aux jeunes filles du Cercle partout où elles étaient passées. Sylvie San Quirce a mis l'accent, sur le souhait de conserver l'authenticité des costumes, des chants et des danses, souhaité par Jean-Pierre Calloch. Nolwen Monjarret a dit combien ses parents avaient œuvré à la sauvegarde de cette authenticité et a remercié la SAMG d'offrir une telle parution car le renouveau breton des années 70 avait bel et bien pris racine dans les années 50.

Les dédicaces ont suivies ainsi que le pot de l'amitié.


S P E C T A C L E   D E   N O Ë L   À   G R O I X 

La commune organise un spectacle de Noël gratuit avec Jean-Marc Hoscar, pour les petits et les grands, samedi 20 décembre à 14h30 à la salle des fêtes.


L A   F A L A I S E   D E   P O R T - T U D Y   S É C U R I S É E   À   G R O I X 

Après trois mois de travaux, les techniciens de la société Ouest Acro effectuent les derniers réglages sur la falaise de Port Tudy. 150 tiges en acier ont été scellées dans la roche. Le grillage a été déroulé sur 3.000 m2, pour prévenir la chute de pierres. Ce chantier a été estimé à 400.000 €. Désormais les travaux de construction du Pôle mer devraient débuter en janvier 2015.


N O Ë L   D E S   C A D E A U X   A U   M U S É E   D E S   T H O N I E R S   D ' E T E L 

Au Musée des thoniers, Noël est le temps des crèches maritimes qui accueillent chaque année des milliers de visiteurs. Cette année c'est aussi le Noël des cadeaux: les nouveaux propriétaires d'une maison d'Etel ont remis au musée cinq registres d'archives du port qu'ils y ont trouvés, ces documents étaient datés des années de la période de la Deuxième Guerre mondiale, ces registres mentionnent le nom des bateaux et l'activité au jour le jour. Autre cadeau pour le musée : la copie, en haute qualité, de films et de documents photographiques sur la guerre en Morbihan et notamment sur la libération d'Étel. Ces documents issus d'archives américaines ont été obtenus grâce au réalisateur documentariste, Jean-François Pahun, et à ses contacts auprès de ses homologues américains. Un GI photographe vétéran était d'ailleurs présent à l'inauguration des crèches, Tony Vaccaro, reporter photo qui avait débarqué au D-Day au sein de la 83e division d'Infanterie, des troupes de Patton, et couvert toute la progression de l'armée de libération américaine en Normandie, en Bretagne et jusqu'à Berlin. Ses photos ont donné lieu à de nombreux livres et expositions. Jean-François Pahun lui a d'ailleurs consacré un film qui a été diffusé sur France 3 : « Le GI qui voulait être photographe, Tony Vaccaro ».


G R O I X   L E   D É P A R T E M E N T   D É F E N D   L A   C O N S E I L L È R E 

Hier un bordereau a été présenté au conseil général du Morbihan, concernant le dépot de plainte par le département suite « aux violences délibérées » dont a été l'objet Denise Guillaume, conseillère générale de Groix (majorité départementale). Denise Guillaume avait été prise à partie par des opposants à la délégation de service public avec les îles.
Etait-elle dans l'exercice de ses fonctions ou en visite privée sur l'ile quand les opposants ont jeté de la farine et des oeufs sur la voiture ? En tout cas Mme Guillaume n'a pas aimé le tchumpot. La voiture était-elle la sienne ou celle d'un quidam ? C'est bien triste de finir son mandat de conseillère générale de cette façon, car en mars elle ne le sera plus, et surtout en cette fin d'année, période de fêtes. Voilà qui ne va pas la rapprocher des Groisillons.


L I A I S O N S   M A R I T I M E S   T R È V E   D E S   C O N F I S E U R S   À   G R O I X 

A l'invitation du Maire, Dominique Yvon, une réunion s'est tenue en mairie, en présence de différentes associations locales ayant participé à la mobilisation contre les hausses de tarifs de la compagnie Océane à partir du 5 janvier 2015 : association des commerçants, artisans et producteurs, Îles en danger, Cocig, cirés jaunes. Au cours de cette réunion, il a été décidé, à l'unanimité, que durant la trêve des confiseurs, aucune manifestation relative aux liaisons maritimes n'aurait lieu afin que la population insulaire et secondaire puisse se déplacer en toute tranquillité et profiter pleinement de la période des fêtes de fin d'année en famille et entre amis.
Suite à la suppression d'une rotation journalière à partir du 1er janvier 2015 (départ de Groix à 15 h et retour Lorient 16h15), du lundi au jeudi, il est décidé de demander au conseil général de revoir les horaires de la façon suivante afin de mieux répartir les rotations sur la journée :
Départ de Groix : 6h50-9h30-13h30 (au lieu de 12h30)-17h30
Départ de Lorient : 8h05-11h-15h (au lieu de 13h45)-18h45


L E   P H A R E   D E   S E I N   S O U S   L E   C O N T R Ô L E   D U   C R É A C ' H 

L’automatisation du phare de Sein est en cours, via une « cellule jour-nuit » qui déclenche l’allumage des feux. Avec les moyens technologiques actuels, le phare de l’île de Sein peut être télécontrôlé par Ouessant. Avant de devenir définif en 2016, ce schéma sera donc retenu, d’abord entre le 31 décembre et le retour des gardiens le 7 janvier 2015, puis durant 23 semaines à la place du gardien récemment parti en retraite. Au terme de la validation du nouveau matériel, les trois gardiens toujours en poste seront en retraite.


D E R N I È R E   S E S S I O N   D U   C O N S E I L   G É N É R A L 

Yvette Année, porte-parole de la majorité, hier lors de la session du conseil général, a posé la question « Que serait le Morbihan s'il appliquait la politique des départements voisins, de gauche ? ». Réponse : « Ce serait un département endetté et soumettant ses habitants à une pression fiscale grandissante ». Ceci a été dit sur le ton de l'amabilité qui a fait beaucoup rire l'assistance. André Gall, porte-parole de l'opposition a souhaité pour la prochaine mandature du « respect » et de la « convivialité », cela s'adressait à François Goulard.

Le Département va déposer une plainte suite « aux violences délibérées » dont a été l'objet Denise Guillaume, conseillère générale de Groix de la majorité départementale. Denise Guillaume a été prise à partie par des opposants à la délégation de service public avec les îles. Elle a reçu le soutien de la gauche.

Une étude est lancée sur le mauvais état du collège Brizeux à Lorient où a été décelé un vice de construction. Le bâtiment est posé sur du remblai et la question est de savoir s'il faut le consolider ou reconstruire.

André Gall et François Hervieux ont critiqué le retrait du conseil général de la démarche eau menée par le conseil régional de Bretagne. « La Région a un fonctionnement bureaucratique et politisé », a répondu François Goulard qui a comparé les 10 M€ que verse le département du Morbihan pour la politique de l'eau aux 4 M€ attribués par la Région à l'ensemble de la Bretagne.

Deux chantiers sur les rangs pour le bateau affecté à Groix STX et PIRIOU. Gérard Perron souhaite que le nouveau bateau de liaison soit confié à STX de Lanester où 47 licenciements sont annoncés. L' appel d'offres ayant été lancé. François Goulard lui a répondu qu'il était impossible de faire tout commentaire sinon à courir le risque de faire annuler la commande.


G R O I X   E T   N A T U R E   S ' A G R A N D I T 

La société Groix et Nature, spécialisée dans les conserves haut de gamme à base de produits de la mer, fabriqués sur l'ile de Groix: rillettes de thon, rillettes de maquereau et de sardines, verrines de coquilles Saint-Jacques, huile de homard, s'agrandit. La construction devrait s'achever en juin 2015 avec 900m2 d’atelier et 150m2 de locaux administratifs. C'est l'Entreprise Del Din de Groix qui a été retenue pour effectuer le gros oeuvre. Christian Guyader, PDG, envisage aussi d’ouvrir un espace permettant aux visiteurs de découvrir le savoir faire culinaire. « Nous allons doter l'atelier d'un nouvel outil de production, tout neuf. » Investissement : 2,5 millions d'€. Aujourd’hui l’entreprise emploie 9 personnes. Les produits Groix et Nature sont synonymes de qualité et véhiculent à travers la France et le monde l’image de l' île. L'entreprise envisage de créer au minimum une dizaine d’emplois supplémentaires sur Groix. Pour Christian Guyader, cela va permettre à l'entreprise de "créer les nouveaux produits qu'elle ne pouvait pas fabriquer sur l’île, faute de place". Christian Guyader, revient des Etats-Unis et annonce avoir trouvé un importateur à New-York.

Un industriel qui veut maintenir la vie locale.

L'entreprise Groix et Nature, a été créée il y a 14 ans, lorsque Christian Guyader s'est laissé convaincre par Dominique Yvon, maire de Groix, pour créer des emplois sur l'ile. "Sinon, nos iles vont crever" m'a t-il dit explique Christian Guyader sensible au développement et à l'équilibre des territoires en s'efforçant de préserver la vie et l'emploi local. Si les débuts ont été difficiles, car produire sur une ile ne représente que des surcoûts de logistique. L'entreprise aujourd'hui, produit un million de verrines par an, distribuées en grandes surfaces et dans les épiceries fines, pour un chiffre d'affaires de 2 millions d'€. La conserverie enregistre une progression de son activité de 20%.


I L E S   E N   D A N G E R   L E S   D O L É A N C E S 

L'assemblée générale de l'IED est prévue le 11 janvier prochain. Sur la question du devenir de la délégation de service public qui entrera en vigueur au 1e r janvier prochain, « Attaquer en justice serait trop long ». Autres angles : le prochain renouvellement du transport de carburant vers Belle-Ile, les liens qui seront établis avec les associations actives déjà existantes, le statut insulaire avec « une nécessaire reconnaissance européenne », le Plan local d'urbanisme de Belle-Ile qui « risque de plomber le bâtiment », l'avenir économique des îles et les prochaines élections cantonales pour lesquelles un « appel à boycott » a été lancé par un élu du Palais. Hier à Groix devait se tenir le conseil d'administration et le bureau provisoires ainsi que les modalités de fonctionnement et l'ordre du jour de l'assemblée générale ; jeudi 18 décembre, une réunion publique de concertation avec la population de Houat en présence des délégations de Belle-Ile et de Groix puis le 19 décembre avec la population de Hoedic.


C O L L I S I O N   A U   L A R G E   D E   G R O I X   L E   P I L O T E   C O N D A M N É 

Le pilote d’un semi-rigide, qui avait percuté un voilier en août 2012 près de Groix et tué un plaisancier, a été condamné aujourd'hui par le tribunal de Lorient à un an de prison avec sursis. Il était poursuivi pour un défaut de veille qui a conduit à la collision et à l'homicide involontaire. Outre 5 000 € d’amende, il devra verser, au titre des divers préjudices, 137 000 € à la famille de la victime.


G R O I X   E C H A N G E S   E T   P R O L O N G A T I O N   D E   C O N T R A T 

Lors du Conseil Municipal il a été prévu que:
- Les tarifs de Port-Tudy seront revus lors du budget à la mi-mars
- Les loyers des logements gérés par Bretagne Sud Habitat seront réévalués de 0,47 %, idem pour les logements sociaux.
- Un échange de terrains aura lieu entre la commune et deux propriétaires pour régler un différent de servitude de passage. Le bornage sera réglé par les 3 parties.
- La construction de la nouvelle pharmacie fait l'objet d' un échange de terrain qui permettra à la commune d’élargir le chemin menant de la rue De Gaulle au parking des Halles. Cela permettra à la pharmacie d’ouvrir une entrée à l’arrière pour lui permettre de recevoir les livraisons.
Le contrat de Cécile Valentin affectée au Tourisme durable vient à échéance. Le maire a demandé à autoriser sa reconduction. « La commune a répondu à l'appel à projet "Tourisme des quatre saisons" », précise Marie-Françoise Roger, adjointe au tourisme et à la vie économique.
- Les élus ont approuvé la décision modificative au budget principal : pour financer les travaux des halles (pose de vitrages ) et les travaux de rénovation de la mairie et du Pôle solidarité, la commune va contracter un emprunt de 100.000 €.
- Concernant le budget annexe de Port-Tudy, un emprunt complémentaire de 90.000 € (qui s'ajoute à celui de 500.000 €) va être contracté pour faire face aux dépenses imprévues liées au confortement des quais, et de la falaise.
- Le conseil donne son accord pour que la commune adhère au groupement d'achat pour la fourniture et l'acheminement de l'électricité concernant les 25 communes de l'agglomération.
Dossiers de subventions. Plusieurs dossiers sont en cours d'instruction pour : l'isolation extérieure de la façade ouest de la mairie, la pose de nouvelles huisseries, l'isolation de la toiture et la pose d'une chaudière (pompe à chaleur envisagée) s'élèvent à 71.000 €. Le conseil général et la dotation d'équipement des territoires ruraux sont sollicités. La même démarche est réalisée pour financer l'aménagement du parking des halles (enrobé, espaces verts, sanitaires) et de la route à double sens devant La Poste.


Q U E   F A I T   L ' O T   D U   P A Y S   D E   L O R I E N T   P O U R   G R O I X   ? 

L'aspect maritime du pays de Lorient attire les touristes. Parmi les communes les plus fréquentées Groix est un site plébiscité, loin devant le zoo de Pont-Scorff, les haras d'Hennebont ou Poul Fétan à Quistinic. Marie-Françoise Roger, adjointe en charge du tourisme à Groix, a souligné le manque de mise en valeur de sa commune par l'office de tourisme du pays de Lorient lors de la présentation de l'enquête d'Audelor.
Groix est entré dans la corbeille de l'Office du Tourisme de Lorient comme une perle. Mais que fait l'office du tourisme du pays de Lorient pour l'ile, très peu. Il est vraiment tant que cela change.


I L E   D E   S E I N   L E   P R O J E T   Q U I   É L E C T R I S E   ! 

Des habitants de l'ile de Sein rêvent de faire de l'île un territoire autosuffisant en énergie renouvelable. Ils ont monté une société, pour briser le monopole d'EDF. Sur l'île, leur action est loin de faire l'unanimité, comme à Paris d'ailleurs. L'île brûle chaque année environ 450.000 litres de fioul pour produire son électricité. François Spinec est l'un des ardents partisans du projet Ile de Sein énergies, société qui a l'objectif de passer du 100 % fioul au 100 % énergies renouvelables et locales à travers l'éolien, l'hydrolien et le solaire. Il existe déjà des îles autonomes en Europe. L'idée est de pouvoir se substituer à EDF, qui est le seul opérateur autorisé à produire de l'électricité sur les zones non-interconnectées au continent, comme Sein, Ouessant ou Molène. Un amendement allant en ce sens a été rejeté par le gouvernement et l'Assemblée nationale. L'enjeu est aussi financier : pour le surcoût de l'électricité produite à Sein, EDF est rétribué 400.000 € par an par la Contribution au service public de l'électricité. Une taxe payée par tous les consommateurs pour aider les territoires dans lesquels l'énergie est plus chère. Pour Henri Le Bars, comme la quasi-totalité du conseil municipal, le projet IDSE, « n'est que du vent et de la mousse. Il n'assure aucune pérennité, on ne peut pas tout miser sur une production d'énergie aussi aléatoire ». La municipalité de Sein a fait des efforts en termes d'économie d'énergie, comme la mise en place d'un éclairage public 100 % Led. « EDF nous propose un projet avec 30 à 50 % d'économie de fioul, avec une part d'éolien et de photovoltaïque et nous travaillons sur des pistes complémentaires », assure Henri Le Bars. Les partisans d'IDSE, ont désormais le regard tourné vers le Sénat. L'amendement visant à donner aux territoires insulaires non interconnectés de moins de 2.000 habitants la possibilité de choisir un autre opérateur sera débattu début 2015.


N O E L   D E S   G E N S   D E   M E R   À   E T E L 


Noël 1997 : L'association Autrefois Etel lance l'épopée des Crèches Maritimes. Depuis, plus de 40000 visiteurs ont découvert les Noëls si particuliers des gens de mer, par les crèches à caractère maritime, mais aussi par la peinture. La Nativité se décrit à travers des marines exceptionnelles et originales. L'exposition, unique en France, est chaque année renouvelée et enrichie. Pour cette 18 è édition, de nombreuses nouveautés de crèches maritimes très originales, sont présentées au Musée des Thoniers du 14 décembre au 11 janvier, la Nativité s'y raconte sous toutes les coutures.

Jacqueline Tabarly étant la marraine de cette édition, ce fut la ruée des élus, ils étaient presque aussi nombreux que les crèches : député, élus régionaux, conseillers généraux , maires et présidents de communauté de communes, cela sentait à plein nez les élections à venir, il fallait absolument qu'ils se fassent voir car saluer leurs électeurs c'est autre chose !

Flegmatique Michel Le Leuch le président de l'Association Autrefois Etel a accompagné dans sa visite la marraine de l'édition, lui expliquant chaque réalisation et par qui elle avait été réalisée.

Une très belle crèche toute en finesse a été réalisée en bois de saule, par le dernier Portugais sculpteur en la matière. L'abbaye Ste Anne de Kergonan a prêté des petites crèches délicieuses dans leur création et leur inventivité. On peut voir la crèche des " Poilus ", une crèche sous marine, mais aussi des créations d'art contemporain, de très belles toiles de nativités.

Jacqueline Tabarly a reçu des mains du Président du musée la photo du thonier dundee « Edith-Désirée » sur lequel Eric Tabarly avait obtenu son fascicule. MmeTabarly a salué l'imagination et le talent des artistes. Cette inauguration a été l'occasion d'évoquer l'avenir du musée et la nécessité d'une implantation nouvelle qui lui offre espace et visibilité. Philippe Le Ray, député et président d'Aqta, a assuré de sa volonté d'apporter au plus vite, mais sans indication de délai, une réponse dans la cohérence intercommunale.

Les visiteurs pourront apprécier le travail de tous ceux qui mènent à bien chaque année cette manifestation.


D E N I S E   G U I L L A U M E   P R O T É G É E 

La commission permanente du conseil général a adopté les propositions qui lui ont été présentées et décide :
- d’autoriser Le président du Conseil Général du Morbihan à déposer plainte contre X à raison des faits dont a été victime Mme Denise GUILLAUME les 28 et 30 novembre derniers et à se constituer partie civile au nom et pour le compte du département ;
- d’accorder la protection fonctionnelle à Mme Denise GUILLAUME, conseillère générale, et dans ce cadre :
o de lui rembourser les éventuels frais de remise en état de son véhicule personnel ;
o de prendre en charge, en ses lieu et place, l’ensemble des dépenses de procédure y afférentes.


C A R T E S   I N S U L A I R E S   M O D I F I C A T I O N   D U   C G   D U   M O R B I H A N 

La commission permanente du conseil général adopte les propositions qui lui sont présentées et décide :
- de rapporter la délibération n° 83 adoptée par la commission permanente lors de sa réunion du 7 septembre 2001 et de fixer comme suit les conditions de délivrance des cartes insulaires :

justifier d’une présence effective d’au moins six mois par an sur une île, les personnes sollicitant la délivrance d’une carte insulaire devant fournir :
* l’avis d’imposition (ou de non-imposition) à l’impôt sur le revenu précisant la domiciliation sur l’île du foyer fiscal, étant précisé que cet avis constitue un simple élément de présomption,
*tout autre document permettant de justifier d’une présence sur l’île d’au moins six mois par an(factures d’eau, d’électricité,…) * considérer que lorsque la qualité d’insulaire est reconnue à une personne, il en est de même pour les autres personnes qui résident de manière permanente dans son foyer, à savoir son conjoint et ses enfants à charge y compris les étudiants jusqu’à l’âge de 25 ans ;
*considérer que la possession de la carte insulaire est la condition pour bénéficier des tarifs insulaires prévus pour les véhicules (deux roues, véhicules légers et petits utilitaires inférieurs à 3,5 tonnes) ;

Pour les personnes arrivées récemment sur une île (*) et ne pouvant fournir un justificatif fiscal, une carte provisoire pourra leur être accordée sur présentation des pièces suivantes :
* un acte notarié certifiant l’achat d’une résidence, ou une copie de la déclaration d’achèvement de travaux dans le cas d’une construction, ou une copie d’un contrat de location,
* une attestation sur l’honneur que la personne s’engage à résider sur l’île au moins six mois par an ;

et a autorisé Le président du Conseil Général du Morbihan à signer, au nom et pour le compte du département, les conventions à intervenir avec les communes desservies dans le cadre du contrat de délégation de service public de la desserte des îles du large, sur la base du projet joint en annexe.

(*) Pour les personnes arrivées récemment sur une île, cette situation transitoire ne pourra durer plus d’un an. La carte provisoire deviendra définitive à la présentation des documents fiscaux précités.


L E S   C A R T E S   P O S T A L E S   2 0 1 5   D E   Q U E M E N E S 


Une nouvelle fois la sélection a été très difficile pour choisir les photos qui figureront sur les cartes postales de la prochaine saison. Cette année, surprise, il y a un carton plein puisque l'un des participants a ses 3 photos qui figureront sur les cartes postales !


L E S   H A L L E S   D E   G R O I X   U N   P E T I T   N I D   D O U I L L E T . 


Les halles de Groix vont devenir un petit nid douillet pour les artisans et commerçants qui ont tant souffert des frimas les années précédentes, où rien n'était fait pour qu'ils puissent travailler dans de bonnes conditions et à l'abri du vent. La municipalité de Dominique Yvon les a écouté et en ce moment l'installation des vitrages est en cours par la société Baie Alu de Pontivy. Le verre feuilleté de 16 mm est qualifié antieffraction. Le marché de Noël (23-24 décembre) et le marché du Nouvel An (30-31) auront lieu dans un nouveau confort.


V I S I T E   D U   G R A N D   P H A R E   D E   B A N G O R 

Une visite nocturne du Grand phare sera proposée pour les vacances de Noël. Les ascensions seront accompagnées les samedi 27, lundi 29 et mardi 30 décembre, à 17 h. Le nombre de places étant limité à 18 personnes, la réservation est obligatoire au 06.70.63.93.68. Plein tarif : 6 €. Enfant de 7 à 12 ans et insulaire : 3 € ; enfant -7 ans : gratuit


T O U S   L E S   B R E S T   D E   P I E R R E   P É R O N 


Pierre Péron s'est inspiré de la ville qui l'a vu naître. Le peintre a laissé un héritage pictural extraordinaire, à son décès en 1988. Après « Pierre Péron de A à Z », son fils Yves-Marie et sa belle-fille, Françoise, lui rendent hommage dans un nouvel ouvrage : « Tous les Brest de P. Péron », édité chez Coop Breizh. Dans ce nouvel ouvrage se succèdent croquis et caricatures, le lecteur peut ainsi découvrir l'évolution de Brest détruite pendant la guerre.

Pierre Péron témoin de son siècle,

Yves-Marie et Françoise Péron ont construit l' ouvrage selon les lieux emblématiques de Brest. Le livre s'ouvre avec des croquis de « Vue de ma fenêtre », de son appartement, rue de l'Église, dévoilant un panorama de la rade et de l'entrée de la Penfeld. Pierre Péron a peint Brest sous tous les angles, au crayon ou à l'aquarelle. Il pouvait dessiner un même lieu avec humour ou avec sérieux. Il croquait tout. Yves Marie et Françoise ont effectué un gros travail de tri. Françoise a ensuite écrit le texte et Yves-Marie a fourni les anecdotes de chaque oeuvre. Le résultat est une plongée au coeur de Brest, qui dévoile ses visages. Très peu de villes ont eu la chance d'avoir un peintre qui, tout au long de sa vie, a représenté "sa ville". Pierre Péron l'a prise pour sujet de 1921 (il avait 16 ans) jusqu'à son décès en 1988. Brest fut le port d'attache de cet artiste reconnu internationalement. Une dédicace de cet ouvrage aura lieu à Brest à la librairie DIALOGUES le samedi 13 décembre de 16 h. 30 à 18 h. 30.

Deux expositions Pierre Péron, auront lieu à Brest en avril au musée de la marine à Brest et à partir du début juillet au musée des Beaux-Arts de Brest intitulée : Pierre Péron, un graphiste moderne. Un ouvrage sera associé à cette exposition.



U N E   N O U V E L L E   F A M I L L E   S U R   H O Ë D I C 

Décidés à changer de mode de vie Amélie et Jean-Philippe Le Brigant viennent, avec leurs trois jeunes enfants, agrandir la population de l’île de Hoëdic. Ce couple originaire des Côtes-d'Armor a vécu quelque temps au Tour-du-Parc avant de décider de vivre sur une île du Morbihan pour " se consacrer aux enfants dans un cadre calme et naturel ". Bretagne sud habitat les a contacté : un logement les attendait sur Hoëdic. Jean-Philippe Le Brigant a fait une carrière en mer sur la Grande Hermine et sur des chalutiers de l'armement Acarmor. La pêche ne le quitte pas, il pense reprendre cette activité en rentrant chez lui chaque jour. Les deux grands enfants ont rejoint l'unique classe de Hoedic. Il y a maintenant sept écoliers sur l'île.


G U E R L A I N   M É C È N E   D E S   A B E I L L E S   N O I R E S   D ' O U E S S A N T 

La Maison Guerlain vient de renouveler pour dix ans son mécénat Développement Durable auprès de l'Association Conservatoire de l'Abeille Noire bretonne de l'île d'Ouessant. Une action qui protège un patrimoine naturel unique au monde, tout en assurant la préservation de produits naturels d'exception pour les soins de la Maison.

Depuis sa fondation, le destin de la Maison Guerlain est intimement lié à celui de l'abeille, et à la recherche de produits naturels et précieux aux propriétés uniques pour composer ses formules. Ce qui a mené Guerlain sur l'île d'Ouessant, l'un des écosystèmes les plus purs du monde, classé réserve de biosphère par l'UNESCO, où vit l'abeille noire endémique de l'île. Dès 2010, la Maison s'est tournée vers l'Association Conservatoire de l'Abeille Noire Bretonne afin de participer à la protection de cette espèce et la préservation de la richesse de l'écosystème d'Ouessant. Un premier mécénat Développement durable a été mis en place, comprenant un soutien financier aux apiculteurs, la valorisation et communication de leurs actions et un soutien juridique qui a d'ailleurs été récompensé en 2013 par le trophée coup de coeur du mécénat Développement Durable attribué par le Ministère de l'Environnement, du Développement Durable et de l'Energie. En 2014, Guerlain a confirmé son engagement de long terme en renouvelant son partenariat de mécène pour dix ans, et illustre aujourd'hui le savoir-faire et le dévouement des apiculteurs d'Ouessant au travers d'un petit film.


L E   C O C I G   É C R I T   A U   P R É F E T   D U   M O R B I H A N 

Le COCIG vient d’adresser une lettre au Préfet détaillant point par point les aspects litigieux de la DSP telle qu’elle vient d’être signée.

Le COCIG demande "de bien vouloir mener une expertise sur la fiabilité des prévisions, dans le cadre du contrôle de légalité que le Préfet est chargé d’assurer". "L’ensemble des données conduit le COCIG à considérer que le contrat de DSP est potentiellement déficitaire et doit, pour cette raison, être annulé." Pour le COCIG "La procédure semble entachée d’un vice de forme dans la mesure où le document-programme, qui exigeait la conformité absolue des offres à ses prescriptions, n’a pas été respecté par l’offre d’Océane-Transdev, ni sur le niveau des tarifs insulaires (20 % maximum du tarif), ni sur le montant de la contribution du département (945 000€ au lieu de 500 000€, soit près du double). Le montant de la contribution départementale porté finalement au contrat (748 000€/an) exige d’être clairement explicité et justifié, afin de faire la part des choses entre "service public" et "service concurrentiel".

Un cabinet de juristes spécialisés est prêt à prendre le dossier en main sur les bases des points mis en valeur par les membres du COCIG.


C O N S T R U C T I O N   D U   N O U V E L   E H P A D   D E   G R O I X   E N   2 0 1 5 

Les travaux du nouvel établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes devraient commencer en mars 2015. Chargé du projet, Lorient habitat prévoit 18 mois de travaux sur le terrain, derrière l'école primaire privée. Michel d'Haene, directeur de l'Ehpad. a envisagé avec la directrice de l'école privée, de travailler sur un projet commun, comme un jardin, un potager, pour qu'il y ait des temps d'échange entre les enfants et les personnes âgées. Le nouvel Ehpad, avec un bâtiment d'accueil et deux bâtiments constitués de petits studios de 20 m2, accueillera 47 résidants.


L E   D É P A R T E M E N T   D U   M O R B I H A N   V A   A C Q U É R I R   L E   M E L V A N 

La nouvelle delegation de service public dont la procedure de renouvellement a ete engagee en 2014 devrait prendre effet
au 1er janvier 2015 pour 6 ans. A cette date, le departement acquerra le navire Melvan construit comme bien de retour par
le titulaire sortant de la DSP.


L A   F A L A I S E   D E   P O R T - T U D Y   E N   P A R T I E   G R I L L A G É E 

A Port-Tudy, il était temps d'intervenir au niveau de la falaise. L'opération commencée à la mi-octobre verra la première tranche de travaux terminée le 19 décembre. La pose de grillages limitera la chute de pierres.


O U E S S A N T   D E S   C O E U R S   P O U R   U N E   F R E S Q U E 

Les petits Ouessantins se sont lancés dans une aventure picturale, qui s'inscrit dans le développement d'un projet artistique, en relation avec La Salute Felicita de Milan. Le but placer l'art au centre de toute activité humaine, personnelle. Les enfants ont réalisé des coeurs de toutes les couleurs, sur des toiles, afin qu'ils soient assemblés pour former un coeur géant en Italie. Greg, l'artiste italien, se chargera de mettre leur travail en valeur. 200 petites toiles d'enfants du monde entier créeront une oeuvre collective d'art unique et irremplaçable.


L A   N O U V E L L E   G R I L L E   T A R I F A I R E   M A R I T I M E   V O T É E 

La nouvelle grille tarifaire des liaisons a été votée hier soir au conseil général du Morbihan 23 POUR, 18 CONTRE, Denise Guillaume conseillère générale de Groix n'a pas participé au vote . Les cirés jaunes, qui ont manifesté sur leurs îles mais aussi à Vannes et Paris, annoncent de nouvelles actions musclées. Pour Yves Brien, conseiller général de Belle-Ile : « C’est un vote sans grande surprise ». "Je constate que les tarifs des insulaires ont été contenus, il y a eu des avancées. Mais les cartes d'abonnement ne correspondent pas à la diversité des voyageurs et des conducteurs. Le prix du billet seul est beaucoup trop élevé. Côté utilitaires, la situation est contenue. Seulement à Groix, les marchandises ont augmenté car le prix a été réajusté à celui de Belle-Ile. Le Département a construit de gros bateaux permettant le passage des camions, mais aujourd'hui il souhaite canaliser cette situation. Il était faux de croire que le conseil général du Morbihan revienne sur la proposition de cette grille tarifaire." Le vote du conseil général du Morbihan n’a pas tenu compte de la mobilisation populaire, pas plus que celle des élus locaux. François Goulard est prêt à faire le point dans six mois et il pourrait y avoir des avenants si c'était trop néfaste.

La note va être salée pour les entreprises,

Le coût de la traversée va augmenter de 200 % dans certains cas. Des dérogations sont prévues pour les produits frais, agricoles et de la pêche. Des tarifs particuliers pour les utilitaires îliens jusqu'à 3,5 tonnes sont mis en place. François Goulard pour justifier les modifications met dans la balance une hausse de la participation annuelle du conseil général au fonctionnement des bateaux assurant les traversées. « L’enveloppe va passer de 4,5 millions d’euros dans la précédente délégation à plus de 5 millions d’euros par exercice. »

Pour les Rotations

En basse saison, Belle-Ile et Groix bénéficieront respectivement de 6 rotations portées à 7 le vendredi, et de 4 rotations portées à 5 le vendredi. En fonction du trafic, les rotations pourraient passer à 7 ou 5.

Tarif insulaire

Les insulaires continuent de bénéficier du tarif préférentiel antérieur: aller-retour à 6 €, soit 20 % du tarif plein. Pour les véhicules la hausse est de 3 %.

Tarif plein

L'aller-retour est en période basse saison en baisse à 30 €, 285 jours par an. Les vendredis, samedis, dimanches les plus chargés, il est en hausse à 35 €. Dix week-end par an la compagnie proposera des allers retours à 28 € pour stimuler le tourisme, un souhait des élus.

Pour répondre aux besoins de ceux qui fréquentent souvent les îles

Des abonnements et des cartes familiales sont mis en place. Cartes annuelles individuelles à 50 € adulte et 25 € enfant jusqu'à 18 ans (contre 12 ans actuellement), ouvrant droit à des traversées respectivement à 5 € et à 3 €; cartes familles à 110 € pour un foyer de 3 ou 4 personnes ouvrant les mêmes droits pour les traversées. Toute personne pourra acheter une carte valable un an, pour toutes les îles et toutes périodes même en haute fréquentation avec deux formules, l'une pour 2 allers retours pour 27,50 € le voyage, l'autre pour 5 allers retours au prix de 15 € le voyage.


L E N N Y   L E   R O M A N   E N   C A R T O N   D ' E R I C   F R O T T É 

Eric Frotté, alias Léon Layon après « Viva Libertad », où l'action se passe à Belle-Ile et dans d'autres îles un peu partout dans le monde, revient avec un nouvel ouvrage « Lenny » personnage atypique, photographe de talent. C'est un roman politique et engagé, avec une pointe de fantastique.
La particularité de ce nouveau roman est son aspect, le livre est réalisé en carton. Chaque exemplaire est unique, réalisé dans une maison d'édition près d'Angers. Les couvertures sont réalisées à partir de cartons recyclés. Les reliures sont faites à base de tissus et les couvertures peintes à l'imagination de chacun. Une initiative écologique, originale, qui n'enlève rien à la qualité du roman.


C O U P   D E   V E N T   M É M O R A B L E   À   O U E S S A N T 

Le vent a soufflé, avec force ce matin dans le Finistère. La plus grosse rafale a été enregistrée par Météo-France sur l'île d'Ouessant à 8 h 54, d'une vitesse de 153,7 km/h. Le calme est revenu en début d'après-midi. Météo France prévoit un vent identique dans la nuit. Le calme reviendra demain, vendredi, dans le département, avec un vent faible et un temps légèrement plus ensoleillé.


L E   T R I B U N A L   A D M I N I S T R A T I F   R E J E T T E   L A   R E Q U Ê T E   S M N 

Le tribunal administratif de Rennes, a rejeté la requête de la Société morbihannaise de navigation enregistrée le 28 janvier 2008. La SMN demandait au tribunal d’annuler la décision du 27 novembre 2007 par laquelle le conseil général du Morbihan avait attribué à la société Véolia Transports SA la DSP pour la desserte de Belle-Ile-en-Mer et des Iles de Groix, Houat et Hoëdic. Le juge administratif a rejeté tous les moyens avancés par la SMN qu’ils concernent la nature du contrat, la régularité de l’avis rendu par la commission de délégation de service public, la procédure de passation du contrat de DSP, la régularité de la délibération du conseil général du Morbihan, l’abus de position dominante ou la méconnaissance des règles applicables aux aides économiques.


A N N A L I S A   C O M E S   F R U C T U E U S E   R É S I D E N C E   À   O U E S S A N T 

Annalisa Comes en résidence au sémaphore du Creach à Ouessant a pendant son séjour terminé son livre/biographie en italien sur l'écrivaine suédoise Astrid Lindgren ("Une vie à coté des enfants" "Una vita dalla parte dei bambini") qui sortira à Noël chez Lantana Editore à Rome. Elle a aussi terminé son recueil de poèmes "Le corps éternel" ("Il corpo eterno") en italien.

Des iles du Pacifique à celles du Ponant

Annalisa, poète et traductrice en italien du livre de la Vitréenne Renée Hamon, Aux Îles de lumière, avait emporté dans ses bagages, de nombreux documents concernant cette reporter-journaliste (née à Vitré en 1897, décédée à Auray en 1943), auteur de plusieurs reportages sur les îles du Pacifique publiés dans différents journaux et revues d'avant-guerre : Vu, Ève, L'Illustration, Beaux-Arts, L'Intransigeant... C'est l'association vitréenne Correspondances qui avait confié à Annalisa Comes les documents en question. Son objectif était faire découvrir aux Ouessantins cette Bretonne, amie de Colette qui l'appelait affectueusement le petit corsaire. Claude Delafosse, de l'association Correspondances a listé les documents mis à disposition des Ouessantins. |



DE NOMBREUX PROJETS AVEC LES ECOLES

Collège
: (3a/4a) Annalisa a travaillé sur les reportages de Renée Hamon que les élèves ont pu voir et étudier au Sémaphore. Les élèves vont essayer de produire un reportage sur l'île de Ouessant.

(5a/6a) « écrire un poème à partir d’une photo » : lecture et analyse du poème de R. Carver: PHOTOGRAPHIE DE MON PERE DANS SA VINGT-DEUXIEME ANNEE. Production de poésies sur des photos (portrait et paysage de Ouessant)

Ecoles primaires

Un projet fort intéressant est celui d’ écrire un petit livre en commun entre les écoles primaires de Ouessant et l'école primaire de la petite île de Ventotene (Lt) Italie qu'Annalisa connait bien. Ventotene est une petite île italienne d'origine volcanique, située au large de la Campanie dans la mer Tyrrhénienne. Cette île fait partie des Iles Pontine. Ventotene a beaucoup de choses en commun avec Ouessant, petite île au large de la côte, il n'y a pas de voitures, elle est un lieu de passage d'oiseaux migrateurs, elle fait partie d’un parc archéologique et marin: échanges de lettres, contes, dessins, photos, poèmes informations d'une île à l'autre.
Annalisa a aussi pensé à un échange de visite et s'est proposée en tant que traductrice pour ces échanges (du français à l’italien et vice versa).

Un peu de géographie

Le groupe des iles Pontines ou Ponziane se composent de deux sous groupes : Ponza, Palmarola, Zannone et Gavi au nord ouest et Ventotene et Santo Stefano au sud-est. 22 milles marins séparent ses deux sous groupes.

Ventotene attire par sa beauté et parce que la Rome archéologique est encore vivante. Son port est très suggestif pour quiconque comprend ce que signifie jeter l'ancre dans un espace marin. Le môle du port, les bittes d'amarrage et les magasins sont creusés dans le vif de la roche volcanique

Ventotene
est une petite île italienne d'origine volcanique, située au large de la Campanie, dans la mer Tyrrhénienne. Rocheuse et escarpée, Ventotene émerge de la mer avec la même violence avec qui le volcan l’a engendrée grâce à une succession d’explosions, d’éruptions, de coulées de lave et de pluie de cendres et de lapilli. Elle s’appuie sur un bas-fond rocheux étendu. D’un côté: un véritable piège pour la navigation et de l’autre: la beauté des côtes qui se reflètent dans l’eau limpide. Le petit village pittoresque, concentré autour du port romain, est aujourd’hui encore le cœur de la vie de l’île. Carrefour des plongeurs et pêcheurs pendant la journée, et des jeunes loups de mer au coucher de soleil, qui se détendent en sirotant un apéritif aux guéridons du Bar Mariposa, avant de partir pour découvrir la Ventotene nocturne. Il suffit d’amarrer aux bittes creusées dans le tuf pour s’apercevoir de la beauté de ce petit musée à ciel ouvert, qui enchante les amateurs de la mer et les autres..



Ce samedi après midi Annalisa Comes a proposé au public une rencontre où elle a présenté ses projets, dialoguant avec le public avant la dédicace de ses ouvrages. Elle a effectué la lecture de:

"Chaque pierre nous soulève de terre": itinéraires insulaires, rencontres, projets, poèmes de Annalisa Comes à Ouessant"

Lecture de poèmes de "Hors terre ferme" (L'Harmattan, Paris 2013).

Lecture d'une partie du poème écrit en résidence: "Quand Jonas se cacha dans un ventre de pierres: Ouessant ou l'île-baleine", dessins de Fred Charap

Fred Charap, est né aux Etats-Unis mais le sang russe coule dans ses veines. Dans les années 80 il décide de quitter sa brillante carrière, pour se consacrer entièrement à ce qu'il avait toujours rêvé: l’Art. Cet artiste est très sensible aux vicissitudes du monde. Sur le plan artistique, la matière, les couleurs, le symbolisme des signes se croisent et se chevauchent. Annalisa a fait appel à lui pour illustrer ses livres et ses poèmes.


L E S   T A R I F S   P O U R   L E S   I L E S   D ' I R O I S E   E T   B R É H A T 

Les Finistériens et les Costarmoricains non insulaires doivent acquitter le tarif plein « touriste » pour se rendre dans les îles. Ce qui n'exclut toutefois pas des tarifs spéciaux. Dans le Finistère, il en est ainsi des groupes et des jeunes et enfants qui bénéficient de réductions pour les traversées vers Ouessant, Molène et Sein ; une réduction de 20 % est également appliquée « hors saison » (du 1er janvier au 30 juin - hors week-ends - et du 1er octobre au 31 décembre) sur le tarif de base de 34,80 € et de 10 % pour les titulaires d'une carte d'abonnement. Quant aux insulaires résidents principaux, ils paient 6,50 €, les résidents secondaires, devant acquitter, eux, 14, 70 €. Dans les Côtes-d'Armor, les Bréhatins bénéficient d'un tarif réduit (5 € au lieu de 9,50 €), les salariés d'entreprises devant intervenir sur l'île (autour de 7 €).


U N E   N O U V E L L E   É T A P E   P O U R   L E   M U S É E   D E S   P H A R E S 

En 1983, le Service des phares et balises confiait au Conseil général du Finistère une importante partie de sa collection constituée d’archives, d’images et d’objets rassemblés depuis le début du 19ème siècle. Cinq ans plus tard, un musée des phares et balises, unique "Musée de France" consacré à cette thématique, était ouvert dans la salle des machines désaffectée du Créac’h, sur l’île d’Ouessant.

En juillet 2009, les acteurs du Grenelle de la Mer ont proposé de « faire du musée des phares, situé à Ouessant, la base d’un musée d’envergure internationale », à la hauteur de l’exceptionnelle collection présentée.

Le Conseil général du Finistère s’est saisi de cette proposition en rédigeant un Projet scientifique et culturel pour le musée des phares qui a reçu en avril 2010 un avis très favorable de la direction des Musées de France du Ministère de la Culture.

Aujourd’hui, de nombreux partenaires se sont mobilisés autour du Conseil général afin de porter le projet d’un « Musée national des phares » qui doit devenir l’institution de référence pour la connaissance et la transmission de l’histoire et du patrimoine des phares.

Un groupement d'intérêt public.

Le groupement d’intérêt public permet la mise en commun de moyens par ses membres. C’est une structure adaptée aux politiques culturelles permettant de privilégier les mutualisations et les coopérations.

Les partenaires

Le Conseil général du Finistère ;

L’Etat, représenté par la direction des affaires maritimes (Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie) ;

Brest Métropole Océane ;

La Commune d’Ouessant ;

L’Agence des aires marines protégées - Parc Naturel Marin d’Iroise;

Le Parc naturel régional d’Armorique.

Le GIP « Musée national des phares » assure plusieurs missions :

il conserve, restaure, étudie ses collections;

il enrichit ses collections;

il assure une présentation des collections au public le plus large possible, (actions culturelles, pédagogiques...);

il assure le développement et l’animation d’un centre de ressources consacré à l’histoire et au patrimoine des phares;

il a vocation à développer et animer le réseau national de valorisation du patrimoine des phares.Le groupement participera au rayonnement culturel et touristique des territoires d’implantation du Musée national des phares : Ouessant, Brest, et plus largement le département du Finistère et la région Bretagne.

Le GIP « Musée national des phares » se mettra en place grâce aux apports financiers et en nature de ses membres. Il développera également des partenariats (publics et privés) pour mettre en place et activer certains projets.


1 2   M I L L I O N S   D ' €   P O U R   R É A M É N A G E R   L E S   P O R T S 

Depuis plusieurs années une réflexion autour de l'accessibilité des ports du Conquet, de Molène et d'Ouessant est menée par le conseil général du Finistère. Un bureau d'études s'était vu confier une mission de réflexion sur l'amélioration des conditions d'embarquement des passagers. Les escaliers des digues, n'étant plus aux normes. Le projet est désormais quasiment arrêté pour chacun des ports et actuellement présenté dans les conseils portuaires. Une somme de 12 M € est d'ores et déjà inscrite au budget primitif du conseil général du Finistère pour financer les travaux. La mise en service de ces ports est prévue eu en 2018 ou en 2019.


V I V E   L E   P O I S S O N   D E   N A T H A L I E   B E A U V A I S   E N   L I B R A I R I E 


Le livre de recettes de la Chef lorientaise Nathalie Beauvais " Vive le Poisson" est sorti en librairie.

Après le succès du livre "Vive le blé noir !" d'Eric Jubin sorti en octobre 2013 (réédité à 5000 ex après la rupture en 4 mois des 4000 premiers ex), Nathalie chef du restaurant le " Jardin Gourmand " présente "Vive le Poisson".

Nathalie a toujours aimé partager sa passion pour la cuisine et la Bretagne. " J'aime le poisson, et après 25 ans de métier passé dans notre restaurant, je ne me fatigue toujours pas de la vue Mer, des odeurs et de l'ambiance du port de pêche de Lorient. J'aime toucher le poisson, le soupeser, regarder sa brillance, vérifier le rouge profond de ses branchies. Rien ne vaut un poisson frais pêché seulement quelques heures auparavant par un petit bateau côtier."

Faut savoir encore le cuisiner !

Et dans ce livre, Nathalie foit pouvoir vous aider. Il suffit de respecter le poisson en ne le surcuisant pas, en ne le noyant pas dans une sauce trop importante et en l'accordant avec des légumes, des céréales et des épices qui lui vont bien. Au tout début de l'ouvrage elle explique en quatre règles majeures, comment bien acheter son poisson. Elle donne aussi des conseils pour bien lever des filets, préparer un fumet de poisson.

Puis ce sont des recettes gourmandes iodées d’une grande passionnée, qui se rend le matin au port de pêche choisir, selon les saisons et les arrivages, les plus beaux poissons qu’elle mitonne pour ses clients.

Pour ce livre Nathalie a choisi 14 variétés de poissons, avec 60 recettes accessibles à tous. Le livre n’oublie pas les conseils et astuces pour que cuisiner le poisson soit un réel plaisir. Pour l’accord des mets et des vins, elle a fait appel à son mari Arnaud fin connaisseur.

Dédicaces

Librairie "Sillage" à Ploemeur le samedi 20/12/14 de 15h30 à 18h00
Librairie "Breizh Ma Bro" à Auray le lundi 22/12/14 de 10h00 à 12h30




E O L I E N N E S   F L O T T A N T E S   C ' E S T   S I G N É   P O U R   G R O I X 

C'est officiel DCNS et la Bretagne ont signé ce mardi, à Brest, un accord pour développer un projet d'éoliennes flottantes au large de Groix. Le site pourrait accueillir un maximum de huit machines de 6 MW pièce construites par DCNS et Alstom. La région injectera 1,27 million d'euros qui vont permettre de peaufiner les études de vents et d’impact sur le site.


D A N I E L   C O R D E A U   L E   L I C I E R   D E   L A   P E T I T E   M E R 


Le mot licier désignait l'ouvrier des manufactures dont le métier consistait à passer les fils de chaîne dans les lices. Petit à petit, ce mot est devenu synonyme de la personne qui tisse une tapisserie sur un métier de haute lice ou de basse lice. La création de la tapisserie était attribuée au peintre, que l'on a appelé peintre-cartonnier; le licier n'avait comme rôle que l'exécution de la tapisserie, dans le strict respect de la maquette préalablement établie. La tapisserie ayant rencontré de grandes et nombreuses périodes de crises, à la réflexion tout le monde s'est accordé pour dire qu'il fallait qu'elle cesse d'être une copie de peinture. On a commencé alors à demander au licier s'il pouvait se faire l'interprète de la maquette, en y mettant de la sensibilité, sans toutefois changer quoi que ce soit au carton. La marge de manoeuvre étant très étroite, nombre de créateurs ont compris qu'il serait plus normal que le licier soit lui-même créateur de sa maquette. De fil en aiguille, l'art moderne ayant ses adeptes, les liciers en question se sont dit qu'ils pourraient peut-être sortir la tapisserie de son aspect mural pour en faire une oeuvre plastique, tridimensionnelle; tapisserie ou art de la fibre, qu'importe, une nouvelle expression artistique était née.

Grande expérience textile

Daniel Cordeau a une expérience textile de plus de 50 ans, il commença à l'âge de 14 ans aux Gobelins et y fit toute sa carrière. Installé à Riantec il réalise une oeuvre personnelle inspirée de la Petite Mer de Gâvres. Sa réalisation procède de nombreuses étapes : il détermine le sujet qui deviendra son carton de tapisserie, élabore le calque technique, effectue l'échantillonage des couleurs, du choix des matières d'oeuvre et les techniques d'exploitation, puis ourdi et monte sa chaîne sur son métier.

Au retour de ses longues promenades méditatives en bordure de la Petite Mer de Gâvres, il exécute en atelier un grand nombre d'encre et de lavis, qui transcrivent ses émotions, les sensations ressenties ou les énergies puisées en ce lieu magique. Une trace de la vie ainsi demeure. Puis il cherche les matériaux et la texture susceptible de saisir dans le textile le caractère fusionnel de l'encre, enfin les gammes de laine les plus appropriées pour traduire l'essentiel et jouer de leurs effets au contact de contons mats ou brillants et parfois de soie. Ses tapisseries quittent aussi les murs et deviennent architecture, sculpture en 3 dimensions. Au-delà de ses grandes qualités artistiques, sa liberté d’interprétation mérite d'être admirée.



L E   P H A R E   D E S   E Q U I N O X E S   P R O J E T   C O L L E C T I F 


L’Aber Wrac’h est parsemé d’îles et d’îlots, aussi appelées archipel des îles de Lilia, du nom d'un bourg de Plouguerneau. L'île Wrac'h est accessible depuis la plage de Saint-Cava, uniquement à pieds, trois heures avant et trois heures après la marée basse. Le phare de l’île Wrac’h, construit en 1845, est composé d’une tour carrée et d’une maison d’habitation. Il est entouré d’un jardin clos et ouvrant sur la mer et une petite cale qui servait à la vie quotidienne des gardiens. Il est aujourd'hui automatisé et depuis l'été 2006.

L'île Wrac'h et son phare accueillent les promeneurs curieux de fouler un espace naturel protégé, de découvrir un paysage maritime remarquable et d'approcher un patrimoine du 19° siècle, appartenant aux Phares et Balises, le phare dont le feu est toujours en activité.
Une île aux artistes

Ce qui fut un lieu de vie pour les gardiens du phare et leur famille est devenu, grâce à l'action de l'association "ïles et Phares du Pays des Abers", une "île aux artistes". Chaque été, depuis l'année 2006, plusieurs expositions (peinture, sculpture, gravure...) sont présentées au public dans la maison du phare, et parfois quelques oeuvres animent les jardins.
Hors cette période d'été, le lieu devient résidence pour les artistes en quête d'inspiration et de tranquillité et qui s'adaptent à des conditions de vie spartiates. Les jardins offrent un espace protégé par de hauts murs dans lequel les jardiniers s'exercent à la culture des légumes et des fleurs dans un sol léger et sous un climat doux mais venté.

Du phare des Solstices au phare des Equinoxes

En août 2013, Yves Dussin, Patrick Serc et Françoise Sylvestre ont rencontré Josette et Jean-Pierre à Ouessant. Ils ont échangé et envisagé ensemble la possibilité de résider et de créer au phare en 2014.

Ce qui a déclenché leur projet a été la publication en 2012 du coffret "Le Phare des Solstices" qui leur a valu une mention spéciale du jury du Prix du livre insulaire à Ouessant en 2012. Ce coffret, comprend cinq carnets d'artistes. Ils sont le fruit de leur travail après deux résidences dans le phare de Bressay aux îles Shetland aux solstices d'été et d'hiver de 2011. Ce fut une belle aventure humaine, une source de création collective et individuelle extraordinaire, et l'origine d'une forte amitié qui les lie. Leur travail a été exposé au Musée Maritime et du Patrimoine de Lerwick aux Shetland en juin-juillet 2012. C'étaient trois artistes-peintres (Yves Dussin, Patrick Serc et Hugues de Wilden), un photographe (Jean-Marc Cotta) et un écrivain (Françoise Sylvestre). Hugues de Wilden malheureusement a péri en mer en juillet 2011.

L'équipe du nouveau collectif a résidé au phare de l’ile de Wrac’h du 15 au 29 mars 2014 et pour l'équinoxe d'automne du 15 au 30 septembre 2014. Il y a toujours trois artistes-peintres, sortis de l'école des Beaux-Arts (Yves Dussin, Patrick Serc et Morio), un photographe (Xavier Desmier) et un écrivain (Françoise Sylvestre).

Yves Dussin
a son atelier à L'Ancre de Chine, à Audierne. Solange, sa femme, était à la fois la "cantinière" et la confidente. Elle est de nouveau présente pour le projet au phare de l'île Wrac'h.

Patrick Serc travaille dans son Jardin à l'Ancre, à Grimouville, au pied du Cotentin.

Morio
, qui vit à Loctudy, contemple, idéalise et dessine au trait fin la mer. Il imprime chaque jour une image du paysage traversé au cours d'un voyage intérieur qu'il mène depuis 2005.

Xavier Desmier, photographe sous-marin et grand reporter, amoureux des mangroves et des animaux marins, est basé à Paris.

Françoise Sylvestre, ancienne journaliste de la mer (course au large et pêche), libraire à l'Ile-aux-moines jusqu'en 2007, est auteur depuis 1990 d'une vingtaine d'ouvrages (romans, nouvelles, essais, monographies insulaires) sur la mer et les îles.

Le Phare des Equinoxes projet collectif

Ils ont réalisé d'une part un projet dans l'esprit du "Phare des Solstices" (cinq carnets individuels dans un coffret collectif), mais cette fois lorsque le jour et la nuit rivalisent, lorsque les marées se font amplement ressentir, lorsque le printemps revient et l'automne apparaît. Leur création ne s'arrête pas à ce seul coffret. Chacun crée selon son art et son inspiration, en mettant en avant le phare et son environnement, l'insularité des lieux. Au printemps, ils seront de nouveau présents pour présenter à Plouguerneau ce beau projet mené à bien. Les œuvres réalisées vont être exposées au phare de l’ile de Wrac’h en 2015.


I L E S   D E   B R E T A G N E   C O N S O M M E R   L O C A L 

Les temps changent. Hormis quelques partenariats avec de grandes enseignes, peu nombreux sont aujourd'hui les produits des îles bretonnes à être distribués en grande surface. Il faut les chercher, les dégoter chez les petits producteurs. Mais direz-vous il y a une réelle différence de goût et de qualité? A quelques kilomètres des côtes, l'insularité ne change pas radicalement la donne, mais il reste la singularité d'un terroir plus préservé. La Bretagne et ses îles bénéficient d'un sol et de conditions propices à la culture maraîchère. Depuis quelques années, nombreux sont les consommateurs à vouloir manger bio. Aussi le Coin des producteurs à Belle-Ile propose ses produits frais comme les légumes bio, le fromage de chèvres, les poulets fermiers, la viande de mouton ou d’agneau. L'agneau né et élevé à Belle-Île porte le label « agneau du large » Il grandit en liberté dans le pâturages pendant 60 jours au minimum. Sa viande est d'une qualité remarquable et son goût délicatement salé. Un système de panier de légumes bio a été mis en place, de même sur l’ile de Groix chez Isabelle et Yves Guelou.

Consommer local

Il y a la pomme de terre bio de l'île de Batz, qui «cuisinée simplement au beurre, serait la meilleure de France» selon Patrick Geffroy! De même pour celle de Quéménès cultivée, sans produit phytosanitaire ni engrais chimique, par Soizic et David. Le navet jaune de Belle-Ile-en-Mer très savoureux qui accompagne parfaitement le navarin d'agneau du large. Autre exclusivité îlienne le miel de l’abeille noire d'Ouessant. La butineuse est préservée de toute pollution et des parasites, ce miel pur et biologique, a les faveurs d’ Olivier Roellinger. Sur l'île de Sein, Yann Le Berre, cultive la belle Sénane charnue et iodée, à l'île aux Moines, ce sont les belles creuses de Pierre et Yvonnick Martin.

Tous veulent promouvoir leur qualité de vie et l’avenir de leurs productions, en récréant un lien direct avec le consommateur. Le vrai soutien c’est de consommer local


M O L È N E   U N   O B S E R V A T O I R E   P O U R   I F R E M E R 

Ifremer a fait part, du déploiement, au large de Molène, dans le périmètre du Parc marin d'Iroise, d'un observatoire câblé pilote appelé Me-DON (Marine e-Data Observatory Network). Cette installation, par vingt mètres de fond, a été réalisée par les équipes de l'unité Recherches et développements technologiques d'Ifremer et France Télécom Marine, avec l'aide d'Iroise Mer. Cette station, reliée à l'île de Molène par un câble de 2km, transmet, aux scientifiques des données du fond. Cela vaut pour des images, des sons, le courant et la houle. Des mesures physico-chimiques devraient intervenir prochainement. L'instrumentation installée permet notamment de détecter et de localiser les mammifères marins et d'identifier les espèces benthiques.
Le projet Me-DON vise à tester un nouveau concept de surveillance côtière qui s'appuierait sur un réseau d'observatoires sous-marins câblés, capables de transmettre des données et des observations en temps réel à très haut débit. Le projet Me-DON associe Ifremer, l'Ensta Bretagne, trois partenaires de Plymouth et Océanopolis. Il a été sélectionné dans le cadre d'un programme européen de coopération transfrontalière France-Angleterre.


C O M P A G N I E   O C É A N E   L A   P R A T I Q U E   É C O - C O N D U I T E 

Depuis 2009 le conseil général du Morbihan a équipé trois de ses ferries Bangor, Ile de Groix, Vindilis, d'un système de contrôle de la consommation de carburant. les trois unités des liaisons maritimes entre le continent et les îles du Morbihan sont équipées du système Ixeko, un économètre sur mesure conçu et réalisé à Lorient.
Son principe: donner en temps réel aux capitaines, le niveau de consommation en carburant des moteurs, mais aussi donner au fil des heures et des journées, les consommations globales. En règlant la vitesse des moteurs, mais aussi les paramètres des hélices, tout commandant de navire peut diminuer sa consommation. Avec un demi-noeud de vitesse en moins, un bateau comme le Bangor peut économiser 20l/h/moteur. On peut estimer qu'un tel navire peut économiser 500 litres de gasoil par jour. On imagine l'économie en fin d'année ! le coût du carburant peut représenter jusqu'à 30% du chiffre d'affaires d'un navire. Le système Ixeko donne une vision globale et peut agir sur plusieurs moteurs en même temps. Il est totalement automatisé et sécurisé. Les capitaines font la chasse aux gaspillages et pratiquent l’ écoconduite.


F U M A I S O N   D ' I R O I S E   R E N C O N T R E   D E   L A   M E R   E T   D U   F E U 

Depuis quand les habitants de l'île de Molène, ont pris l'habitude de brûler dans leurs âtres des algues sèches, nul ne le sait. Toutefois ils développèrent un savoir-faire unique, le fumage aux algues, qui leur permettait de conserver leurs aliments en leur donnant une saveur incomparable. Grâce à cette tradition ancestrale, la recette de la saucisse de Molène, coupée au couteau, peu grasse, fumée aux algues de la mer d'Iroise, a un goût inimitable.

Harold Le Meur né au bord de la mer d'Iroise dans la jolie ville du Conquet, s’est passionné pour ce fumage aux algues. Il a démarré son activité en juin 2010 dans son laboratoire de 140 m2 ( 300.000€ d'investissement). Il a bénéficié de la bourse jeune créateur du Conseil Général du Finstière ( 4.000€ ). Ainsi sont nées les Fumaisons d'Iroise implantées au Conquet, en face des îles de Beniguet, Molène, Quéménès et Ouessant. Dans son laboratoire à partir de produits locaux sélectionnés avec exigence et rigueur, Harold perpétue et développe le savoir-faire des anciens en donnant sa propre interprétation de la saucisse de Molène et de spécialités charcutières locales pour la première fois fumées aux algues. Une saveur inoubliable la Molénette format chipolata, la Pikolenn la saucisse de Molène et la Mini-Molénette pour l'apéritif sont fumées au bois de hêtre et aux algues. Ses projets se concentrent maintenant sur les algues fraîches et les poissons de la mer d'Iroise. Il propose des ventes directes à son laboratoire rue Winston Churchill, la plupart de ses clients sont restaurateurs, il a des clients à Paris et en Allemagne. Ces saucisses font partie du repas pour quatre vendu par la boutique de l'Ile de Quéménès.



M O L È N E   L E S   O R M E A U X   L A B E L L I S É S 

Le label « ormeaux de Molène » valorise une pêcherie responsable et encourage l’activité de pêche sur les îles. En effet, la pêcherie d’ormeaux est très encadrée : taille minimale de 9 cm et quota annuel fixé par arrêté préfectoral sur proposition de l’Ifremer et des organisations professionnelles.
Un label permet aujourd’hui de valoriser cette production gérée de manière raisonnée et d’informer les consommateurs sur l’origine du produit.
Les ormeaux sauvages de Molène sont désormais commercialisés avec des étiquettes indiquant leur lieu de pêche. Ce label valorise à la fois l’espace marin remarquable dont proviennent ces coquillages et sensibilise le public à un type de pêche respectueux de la biodiversité. Il s’agit du premier label de produit pêché dans le Parc naturel marin d’Iroise. Ce label a été lancé en partenariat avec Normapêche, Bretagne qualité mer, le comité local des pêches maritimes du Nord Finistère et la criée de Brest. On trouve les ormeaux de Molène sur le marché de St Quentin à Paris dans le 10 ème arrondissement, à la saison bien sûr.

Comment les cuire

Il faut tout d'abord les sortir de leurs coquilles et laver la chair, puis les attendrir, sinon ils se raidiront à la cuisson. A Molène , on les met dans un torchon propre et on les cogne avec un gros galet. Les chairs sont ainsi écrasées sans les abîmer. On les essuye et dans une poêle il faut faire fondre du beurre salé dans lequel sont jetés les ormeaux légèrement farinés. La cuisson se fait à feu vif. Il faut bien les remuer pour les faire dorer de tous les côtés, pendant 5 minutes. Rajouter de l' ail écrasé, du persil plat hâché et un peu de beurre. Remuer le tout rapidement et servir chaud !


contact