Actualités des iles du Ponant

Le CIP Marins et capitaines ouvre le 4 avril sur l'ile d'Arz
Après trois ans de travaux, le centre d'interprétation du pratimoine ouvre le 4 avril à 12 h 15. Ainsi l'ile d'Arz se dévoile à travers la scénographie mise en place par Pierre Prat et grâce aux nombreux témoignages recueillis. Objets insolites, portraits, maquettes laissent entrevoir le passé des marins de l'ile et des femmes de marins, dont le rôle a été primordiale pour la vie de l'ile alors que les hommes partaient pour de longs mois en mer. Un film de 20 minutes sur les marins d'hier et d'aujourd'hui vient compléter la visite. Des salles d'expositions seront mises à la disposition des artistes. Elles pourront aussi servir de salles de conférence. Une boutique sera mise en place avec vente d'ouvrages relatifs au patrimoine. L'ancien maire Daniel Lorcy, président de l'association du CIP de l'ile d'Arz, compte sur 6000 visiteurs à l'année afin de couvrir les frais de fonctionnement. Ouvert tous les jours sauf le lundi de 12 h 15 à 17 h 15.

Ile aux Moines la caserne des pompiers ne verra pas le jour.
La nouvelle caserne des pompiers qui était à l'étude ne pourra voir le jour eb raison du coût trop élevé pour sa réalisation. En revanche, la construction des bâtiments annexes à l'actuelle caserne permettrait une mise aux normes des conditions de travail et l'attribution de locaux dédiés à l'usage exclusif des véhicules de pompiers.

Belle-Ile bus démarre en avril
Belle-Ile Bus est un service de transport public. Une compétence que la communauté de communes (CCBI) assure depuis 2000. Il dessert la plupart des villages, hébergements et sites touristiques, les plages et les lieux d'activité de plein air d'avril à la Toussaint. Le service a été ajusté en fonction du calendrier des vacances scolaires. Belle-Ile Bus démarrera le week-end de Pâques sur une ligne avec quatre rotations les 4, 5 et 6 avril. Le service sera ensuite divisé en moyenne, haute et arrière-saison. La moyenne saison concernera la période du samedi 11 avril au vendredi 10 juillet, puis du lundi 24 août au dimanche 20 septembre. La haute saison : celle du samedi 11 juillet au dimanche 23 août. Les quatre lignes seront ouvertes avec quatre bus de 40 places. L'arrière-saison couvrira, quant à elle, la période du lundi 21 septembre au mercredi 30 septembre, puis du samedi 17 octobre au dimanche 1e r novembre.

Belle-Ile A quand une régate de bateaux en carton ?
Nicole Lenoble est connue à Belle-Ile pour ses meubles en carton. Cette fois, elle s'est lancée dans le nautisme. Avec l'aide Mickaël Quéré et de Céline Marie du centre permanent d'initiative à l'environnement de Belle-Ile, elle a créé une maquette de construction d'un bateau en carton.  La réalisation de la maquette par les trois insulaires s'est faite selon le modèle d'un concepteur américain. Sa constitution est basée sur du carton double ou triple cannelures, du ruban adhésif, de la colle ; la finition avant mise à l'eau sera faite en peinture acrylique. Le pliage est fait de telle façon que l'eau ne puisse s'infiltrer. La maquette est exposée à l'office de tourisme à Palais. Une première régate de bateaux en carton aura lieu à La Trinité-sur-Mer le 28 juin prochain. L'idée des trois insulaires serait de voir ce type de projet se concrétiser à Belle-Ile et de le proposer en vue d'événements nautiques.

Groix les logements sociaux seront livrés en octobre
Les travaux des logements sociaux de Kermunition, dans le bourg de Groix, ont démarré en juillet dernier. La livraison est prévue à la fin octobre. Trois bâtiments sont sortis de terre. Il y aura au total dix-huit appartements, répartis pour moitié en T2 et T3. Les logements du rez-de-chaussée, soit trois T2 et trois T3, seront potentiellement accessibles aux personnes handicapées. Les personnes concernées et intéressées par ce type de logement doivent passer par le système classique de demande, en remplissant un formulaire.

Les médicaments plus chers sur les îles !
La caisse d'assurance maladie règle au pharmacien un sur coût de 5 %. Ceci est dû à un arrêté ministériel de 1943 et non au coût du transport. Depuis octobre 2013, un Sauzonnais Michel Mazaud s'indigne. Il a écrit au Conseil Général du Morbihan, à la CPAM, à l'Association de iles du Ponant, au Ministère des Affaires Sociales et de la Santé. Le Ministère relancé en 2015 porte un examen attentif à ce dossier ! Michel Mazaud attend toujours une réponse et surtout une action .

Ile d'Arz l'attribution des places du Pont-Vert
Le départ des bateaux à partir du 1er avril se feront au Pont-Vert et non à Conleau. Le parking réservé aux iliens sera le même que l'an passé pour le mois d'avril. Mais à compter du 1 er mai, la mairie de Vannes met à la disposition des Ildarais 49 places sur un parking un peu en retrait mais ayant la même entrée. La priorité sera donnée aux personnes à mobilité réduite, aux résidents principaux travaillant sur le continent et à ceux n'ayant pas de parking payant à Barararach. Les personnes doivent faire une demande de badge à la mairie de l'ile, par courrier auquel sera jointe la photocopie de la carte grise du véhicule. Une caution de 40 € sera demandée pour l'obtention du badge.

Ouessant premier atterissage en RNAV-GNSS
La première utilisation a eu lieu ce lundi matin au moyen de l'appareil Cessna 208 Caravan de la Finist'air qui assurait la ligne régulière, avec Patrick le Maux au commande. Cette évolution technique qui permet à l'avion de s'affranchir de moyens de radionavigation au sol, en utilisant les moyens de repérage satellitaire (GPS) va bien sûr dans le sens d'une plus grande sécurité des approches, en augmentant également l'accessibilité du terrain. Les "minimas météos" en plafond et visibilité, permettant l'atterrissage, sont réduits ce qui dans un endroit comme Ouessant est une chose très importante surtout en période hivernale.

Belle Ile on Air pour le festival un bateau affrété du continent
En 2014, pour la première fois, le festival s'est déroulé sur deux jours et le camping, qui proposait 500 places, a affiché complet. Ce sont environ 4.300 personnes qui sont venues sur le site, dont environ 35 % de Bellilois. L'association continue de proposer un festival éco-responsable, et accessible aux personnes à mobilité réduite. La programmation a été présentée « C'est une programmation familiale et grand public, mais aussi émergente et originale, regroupant hip-hop, funk et électro ». A l'affiche, Split Prophets (hip-hop), Maxime Dangles (techno), Thylacine (électro), Fragments (pop) ou encore Blutch (hip-hop). Pour la huitième édition qui se déroulera au bois du Génie les 7 et 8 août, une scène belliloise sera proposée le samedi après-midi où le site demeure en accès libre.
Un bateau affrété depuis Vannes La grande nouveauté demeure dans le projet ambitieux d'affréter un bateau depuis Vannes pour inciter les continentaux à se rendre au festival. 5.000 € sont requis pour permettre aux futurs festivaliers de se rendre sur Belle-Ile depuis Vannes, le vendredi, et de faire le trajet retour le dimanche pour un coût de 28 € aller retour. Un financement participatif a été mis en place sur Internet. Pass 1 jour : 19 € en prévente, 24 € sur place. Pass 2 jours : 35 € en prévente uniquement. Pass 2 jours + camping : 38 € en prévente uniquement. Contact : www.belleileonair.org

De nouvelles consultations à Belle-Ile
Plusieurs nouvelles consultations spécialisées vont débuter à l'hôpital Lanco : sur la mémoire, avec le docteur Bouchard du centre hospitalier Bretagne-Atlantique (CHBA), une consultation d'urologie, en avril, avec le docteur Cavrois, chef de service d'urologie (CHBA). Le 28 mai, la journée sera consacrée au dépistage gratuit et anonyme des cancers de la peau.

Reconstruction de l'hopital Lanco de Belle-Ile
Top départ pour la reconstruction du centre hospitalier Yves-Lanco (220 lits et places), à Palais, à Belle-Ile. Le plan de financement a été validé. La recherche d’un opérateur pour concevoir et réaliser le projet a démarré cette semaine. Une telle opération (26 millions d’euros) dans un hôpital, sur une île, constitue une première. L’hôpital Yves-Lanco emploie environ 200 salariés équivalent temps plein.

Utopie au salon du livre insulaire d'Ouessant
A l’occasion de l’anniversaire des 500 ans de l’Utopie de Thomas More, le Salon International du Livre Insulaire souhaite célébrer l’évènement en sollicitant les insulaires natifs ou de passage.

L’objectif est d’exposer à Ouessant des cartes postales d’îles venant du monde entier, avec au dos une phrase de votre choix illustrant votre idée de l’utopie insulaire.

Une sélection des meilleures cartes postales sera exposée au cours du Salon International du Livre Insulaire du 22 au 26 août 2015 et en août 2016.
Plus une minute à perdre, vous avez jusqu’au 1 août 2016. Vous contribuerez à faire rêver - le temps d’un salon- une multitude de personnes.

Anciens du Ponant Marie Jo Berthelé présidente
Apres 25 années de présidence, Antoine Noret passe le témoin, comme la trésorière, Martine Richard, de Mézareun et Auguste Malgorn, de Penn-Arlan. Le club a finalement élu Marie-Jo Berthelé à la présidence. Retraitée de la société Dassault Aviation, elle est aussi élue du conseil municipal. Elle a tenu à saluer le travail effectué depuis 25 ans par Antoine Noret, Martine Richard, Auguste Malgorn « et tous les bénévoles qui ont oeuvré pour le club ». Le conseil se réunira très bientôt.

Ouessant concours de nouvelles
Article 1 : Un concours de nouvelles est organisé par l'association C.A.L.I. dans le cadre du 17ème Salon International du livre Insulaire. Il est ouvert aux candidats du 15 juin au 10 août 2015. Ce concours est gratuit et ouvert à tous. Il comportera 3 catégories d’âge :
- Enfants de moins de 12 ans
- Jeunes de 12 à 16 ans
- Adultes de 16 ans et plus
concomitamment

Article 2 : Les participants au concours devront rédiger une nouvelle inédite inspirée du thème suivant :

« Après de longues minutes de réflexion, je m’entendis dire à voix basse, mais une île de lumière ça n’existe pas !… »
Inventez la suite….

Article 3 : Ce concours sera clos le 10 août 2015 à minuit cachet de la poste faisant foi.

Article 4 :
Les envois peuvent être adressés :
- par voie postale : Concours de Nouvelles insulaires 2015 - BP 10 - 29242 Ouessant ;
- par courriel :concours-de-nouvelles@livre-insulaire.fr

Tarifs insulaires
Une association regroupant près de 127 propriétaires de maisons sur Groix, Belle-Ile Houat ou encore Hoëdic, a formé un recours contre la délégation de service public de desserte maritime des îles du Morbihan et les nouveaux tarifs, adoptés par le conseil général du Morbihan en décembre dernier. Ils attaquent notamment la suppression du tarif préférentiel. Le tribunal administratif de Rennes a statué sur leur demande de suspendre provisoirement le contrat signé avec la compagnie Océane (Véolia). Les juges ont débouté les plaignants, estimant que la condition d'urgence pour les îliens et l'économie de l'île, avancée par l'association n'est "pas remplie ". Le tribunal estime que " les risques de la hausse de l’ensemble des tarifs pour le tissu économique insulaire, le tissu social et l’attractivité des îles ne sont pas établis ". L'association est condamnée à verser 1.200 € à la compagnie Océane.

Une première en France, la fibre optique à Belle-Ile
Un câble hybride sous-marin, qui permettra d'alimenter Belle-Ile en fibre optique, a été déroulé mercredi entre Quiberon et l'île du Morbihan, sur 14,5 km et sans jonction, ce qui en fait une première en France, selon ERDF.

Ce nouveau câble sous-marin, qui remplace l'un des trois câbles alimentant les 5.400 habitants de Belle-Ile en électricité qui était en avarie, doit être mis en service en avril, a indiqué le gestionnaire du réseau de distribution de l'électricité en France.

Sa fabrication d'un seul tenant pour renforcer sa fiabilité et allonger sa durée de vie, a minima de quarante ans, l'intégration des brins de fibres optiques dans la même gaine que les trois conducteurs électriques de moyenne tension (20.000 volts) pour permettre aux habitants de l'île d'accéder au très haut débit, et sa double armure métallique de protection, sont une première en France, a déclaré à la presse Bernard Laurans, directeur d'ERDF Bretagne.

L'opération de pose a démarré mardi matin. La première journée, nous avons tiré le câble à Quiberon, nous avons emmené l'extrémité du câble à terre et tiré la longueur suffisante pour assurer les raccordements. Ensuite, nous avons installé le câble sur une route qui a été prédéfinie sur les 14,5 km qui séparent Quiberon de Belle-Ile. Jeudi, nous allons emmener l'autre extrémité du câble sur Belle-Ile, a expliqué Philippe Talleu, chef de projet en charge des opérations de pose du câble chez Louis Dreyfus TravOcean, filiale à 100% de Louis Dreyfus Armateurs.

Pour l'atterrage, des ballons de flottaison ont été attachés sur le câble de manière à le faire flotter jusqu'à la côte. Des plongeurs ont ensuite coupé petit à petit les ballons pour que le câble coule sur sa route prédéfinie, a détaillé Benjamin Fiorucci, responsable qualité, sécurité, environnement chez Louis Dreyfus TravOcean.

Avec sa double épaisseur d'acier, pour un poids total de 440 tonnes, le câble va lors de la pose en mer s'enfoncer naturellement dans le sable, à une profondeur de 50 à 60 cm, qui va lui permettre d'être mieux protégé par rapport aux agressions mécaniques éventuelles, selon M. Laurans.

Une fois l'opération terminée, 500 mètres de câble seront stockés à Vannes, en cas de besoin de réparation sur le câble.

Conçu et assemblé en Allemagne par le groupe General Cable, ce câble hybride représente 8 millions d'euros d'investissement.

Les deux plus petites écoles de France travaillent en commun sur le net
Les écoliers de Houat et Haut Diois à Beaurière communiquent tous les jours par webcam pour apprendre ensemble. Les établissements se sont découverts des similitudes. Grâce à internet et la visio-conférence, les deux classes ne font plus qu'une. En mai les Beauriérois viendront passer une semaine avec leurs camarades bretons.

Ile aux Moines Création d'un pôle santé et d'un pôle jeunesse
Création d'un pôle santé. Ce projet a pour but de regrouper les professionnels de santé (médecin, kiné, infirmier, sage-femme) en un seul lieu, la villa Saint-Paul. Des travaux de mises aux normes sont nécessaires. L'aide du département, de l'association des Iles du Ponant et de l'État sera sollicitée. L'estimation du coût total est de 88.631 €. Création d'un pôle jeunesse. Ce projet regroupe les activités du centre de loisirs, les Tap (Temps d'activités périscolaires) et des plus grands à l'ancienne école publique. Là encore, des travaux sont à prévoir. L'estimation est de 248.423 €. L'autofinancement serait de 19.684 €. Une abstention pour ces deux votes.

En mai l'hydrolienne dans le Fromveur
La première hydrolienne D10 est en phase de montage sur le port de commerce de Brest. Son immersion est prévue par la société quimpéroise Sabella en mai prochain,entre Molène et Ouessant. Le projet a été présenté hier matin aux membres du conseil de gestion du parc marin d'Iroise. Ce démonstrateur restera immergé douze mois.

Les attentes et les points de vue des Ouessantins sur le développement économique

​Les étudiants en master « expertise et gestion de l'environnement littoral » ont présenté, le bilan de leur enquête, réalisée sur l'île à l'automne dernier. En point de mire, les attentes et les points de vue des îliens sur le développement économique d'Ouessant. Trente-sept entretiens ont été organisés et soixante-deux personnes interrogées.

73 % évoquent le cadre de vie agréable que confère Ouessant parmi les points les plus positifs. Parmi les aspects négatifs, 62 % citent le coût de la vie et 49 %, les difficultés pour se loger. Dans les perspectives de développement économique, tout d'abord, les sondés croient à une relance de l'agriculture qui passerait par un remembrement du territoire.

À partir des avis exprimés, les étudiants ont réalisé des scénarios de possibles évolutions pour Ouessant, dans les années 2030-2040. Le premier, le plus pessimiste, suit la tendance démographique actuelle d'une population vieillissante, c'est-à-dire une forte baisse de la population et la fermeture d'un grand nombre d'infrastructures et de services. Le deuxième scénario est basé sur un renouveau économique et social avec une relance du secteur primaire et les emplois directs et indirects générés par celui-ci. Le troisième scénario imaginé se basait sur le développement d'une économie alternative.

Un débat s'est instauré avec le public. Il permettra aux étudiants de peaufiner leur réflexion

Ouessant nouvelle structure pour l'abeille noire

2015 voient la naissance d'une nouvelle structure insulaire, l'Institut ouessantin de recherche sur l'abeille noire bretonne, qui se donne cinq ans pour réaliser ses objectifs. Ses fondateurs souhaitent apporter quelque chose à l'île, en faisant progresser la connaissance du public sur l'abeille, via la publication de travaux scientifiques et de la carte génétique, tout en faisant participer collégiens et lycéens. Le milieu universitaire participera également aux travaux concernant l'apithérapie dont l'efficacité est avérée, en vue d'une possible application en pharmacie. Une maison de l'abeille pourra aussi voir le jour. C'est Léo Hellequin, de Kéréré, petit-fils du fondateur du conservatoire, qui a été élu président, à l'unanimité. Gwendal Kéruzec, de Plouénan, attaché à la conservation des races anciennes bretonnes et Romain Le Menn, écologiste finistérien, l'ont rejoint au bureau. Le nouvel organisme souhaite la protection de l'abeille. Dans ce but, il entend travailler en réseau et avoir pour partenaires les structures existantes : Parc d'Armorique, parc marin, Association naturaliste d'Ouessant, etc.

Iles de Bretagne consommer local

Les temps changent. Hormis quelques partenariats avec de grandes enseignes, peu nombreux sont aujourd'hui les produits des îles bretonnes à être distribués en grande surface. Il faut les chercher, les dégoter chez les petits producteurs. Mais direz-vous il y a une réelle différence de goût et de qualité? A quelques kilomètres des côtes, l'insularité ne change pas radicalement la donne, mais il reste la singularité d'un terroir plus préservé. La Bretagne et ses îles bénéficient d'un sol et de conditions propices à la culture maraîchère. Depuis quelques années, nombreux sont les consommateurs à vouloir manger bio. Aussi le Coin des producteurs à Belle-Ile propose ses produits frais comme les légumes bio, le fromage de chèvres, les poulets fermiers, la viande de mouton ou d’agneau. L'agneau né et élevé à Belle-Île porte le label « agneau du large » Il grandit en liberté dans le pâturages pendant 60 jours au minimum. Sa viande est d'une qualité remarquable et son goût délicatement salé. Un système de panier de légumes bio a été mis en place, de même sur l’ile de Groix chez Isabelle et Yves Guelou.

Consommer local

Il y a la pomme de terre bio de l'île de Batz, qui «cuisinée simplement au beurre, serait la meilleure de France» selon Patrick Geffroy! De même pour celle de Quéménès cultivée, sans produit phytosanitaire ni engrais chimique, par Soizic et David. Le navet jaune de Belle-Ile-en-Mer très savoureux qui accompagne parfaitement le navarin d'agneau du large. Autre exclusivité îlienne le miel de l’abeille noire d'Ouessant. La butineuse est préservée de toute pollution et des parasites, ce miel pur et biologique, a les faveurs d’ Olivier Roellinger. Sur l'île de Sein, Yann Le Berre, cultive la belle Sénane charnue et iodée, à l'île aux Moines, ce sont les belles creuses de Pierre et Yvonnick Martin.

Tous veulent promouvoir leur qualité de vie et l’avenir de leurs productions, en récréant un lien direct avec le consommateur. Le vrai soutien c’est de consommer local

Les îles en perte démographique
Parmi les communes qui ont perdu le plus de population entre 2007 et 2012, les îles bretonnes figurent en nombre

Ile-de-Batz 607 habitants en 2007, 506 en 2012 soit 16,6 % en évolution brute. Ile-d'Arz 293 habitants en 2007, 249 en 2012 soit 15,0 % en évolution brute. Ile-Molène 217 habitants en 2007, 186 en 2012, soit 14,3% en évolution brute. Ile-de-Sein 226 habitants en 2007, 203 en 2012 soit 10,2% en évolution brute. Ile-de-Bréhat 439 habitants en 2007, 404 en 2012 soit 8,0% en évolution brute.

La Compagnie Océane et l'éco conduite

​Depuis 2009 le conseil général du Morbihan a équipé trois de ses ferries Bangor, Ile de Groix, Vindilis, d'un système de contrôle de la consommation de carburant. les trois unités des liaisons maritimes entre le continent et les îles du Morbihan sont équipées du système Ixeko, un économètre sur mesure conçu et réalisé à Lorient.
Son principe: donner en temps réel aux capitaines, le niveau de consommation en carburant des moteurs, mais aussi donner au fil des heures et des journées, les consommations globales. En règlant la vitesse des moteurs, mais aussi les paramètres des hélices, tout commandant de navire peut diminuer sa consommation. Avec un demi-noeud de vitesse en moins, un bateau comme le Bangor peut économiser 20l/h/moteur. On peut estimer qu'un tel navire peut économiser 500 litres de gasoil par jour. On imagine l'économie en fin d'année ! le coût du carburant peut représenter jusqu'à 30% du chiffre d'affaires d'un navire. Le système Ixeko donne une vision globale et peut agir sur plusieurs moteurs en même temps. Il est totalement automatisé et sécurisé. Les capitaines font la chasse aux gaspillages et pratiquent l’ écoconduite.